En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 643.08 PTS
-0.40 %
5 638.00
-0.48 %
SBF 120 PTS
4 448.99
-0.34 %
DAX PTS
12 486.56
-0.20 %
Dowjones PTS
26 787.36
-0.11 %
7 842.33
-0.02 %
1.102
+0.02 %

Arabie: scènes de destruction sur l'un des sites pétroliers touchés

| AFP | 638 | 1 par 1 internautes
Photo prise le 20 septembre 2019 de débris sur l'installation pétrolière de Khurais (Arabie saoudite) visée par des attaques revendiquées par les rebelles yéménites
Photo prise le 20 septembre 2019 de débris sur l'installation pétrolière de Khurais (Arabie saoudite) visée par des attaques revendiquées par les rebelles yéménites ( Fayez Nureldine / AFP )

L'installation pétrolière de Khurais, dans l'est de l'Arabie saoudite, a été frappée quatre fois le 14 septembre et des incendies s'y sont déroulées cinq heures durant, a déclaré le géant pétrolier saoudien Aramco qui gère le site, lors d'une visite de journalistes.

Les reporters, invités à inspecter les dégâts, ont constaté sur place des scènes de destruction, avec des grues déployées au milieu de débris calcinés après ces attaques revendiquées par les rebelles Houthis mais que Ryad et Washington attribuent à l'Iran.

A Khurais, les techniciens s'activaient à évaluer les importants dommages causés à un "stabilisateur", une tour de métal servant à éliminer du pétrole le gaz dissous et de l'hydrogène sulfuré.

Au moment de l'attaque, qui a réduit de moitié la production pétrolière du royaume et provoqué une flambée du prix du pétrole, "il y avait plus de 200 à 300 personnes à l'intérieur des installations", a déclaré Fahad Abdelkarim, l'un des directeurs d'Aramco.

"Il y a eu quatre explosions", a-t-il déclaré, et plusieurs incendies ont ensuite fait rage, a ajouté M. Abdelkarim qui a guidé les journalistes à travers le site.

"Personne n'a été blessé", a-t-il assuré. Les dégâts matériels sont par contre considérables: de gros tuyaux en métal ont été déformés par l'impact des explosions et se trouvent éparpillés dans la zone visée de l'attaque.

Selon les autorités saoudiennes, pas moins de 18 drones et sept missiles de croisière ont été utilisés dans ces attaques.

Malgré l'ampleur des dégâts, Aramco demeure optimiste quant à la reprise complète de la production d'ici la fin du mois de septembre.

"Une équipe d'urgence a été constituée pour réparer l'usine, relancer les activités et ramener (la production) à son niveau habituel", a souligné M. Abdelkarim.

"En moins de 24 heures, 30% de l'usine était opérationnelle", a-t-il dit affirmant que "la production sera au même niveau qu'avant l'attaque d'ici la fin du mois".

"Nous reviendrons plus forts", a-t-il promis.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/10/2019

Mauna Kea Technologies annonce les résultats positifs sur l'endomicroscopie à aiguille dans le diagnostic et le management des lésions kystiques du pancréas...

Publié le 14/10/2019

La société Idsud confirme sa politique de soutien aux filiales détenues majoritairement...

Publié le 14/10/2019

Les résultats des banques américaines sont attendues en léger recul au 3e trimestre, sous le double effet du ralentissement conjoncturel et de la baisse des taux qui rabote les marges du secteur.

Publié le 14/10/2019

Compte tenu de la complexité de l'opération projetée, le Conseil d'administration a décidé de procéder à la désignation de cet expert indépendant sans attendre le dépôt formel du projet…

Publié le 14/10/2019

Andrea Rossi a décidé de quitter son poste de CEO d'AXA IM et deviendra conseiller stratégique de Gérald Harlin...