En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-
4 812.00
+0.37 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-
DAX PTS
10 918.62
-
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.00 %
1.139
+0.02 %

Après sa pire semaine depuis 2008, Wall Street poursuit son repli

| AFP | 512 | Aucun vote sur cette news
Wall Street le 30 novembre 2018, avec un sapin de Noël devant. La Bourse newyorkaise reculait à l'ouverture
Wall Street le 30 novembre 2018, avec un sapin de Noël devant. La Bourse newyorkaise reculait à l'ouverture ( Angela Weiss / AFP/Archives )

La Bourse de New York, qui vient d'enregistrer sa pire chute hebdomadaire depuis la crise financière, reculait encore à l'ouverture lundi alors que le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin tentait de rassurer les investisseurs.

Vers 15H00 GMT, au début d'une séance raccourcie à la veille de Noël, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average cédait 1,71% à 22.060,94 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 1,85% à 6.216,12 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 1,74% à 2.374,65 points.

Entre la menace de blocage des administrations à Washington, les tensions commerciales et la hausse des taux d'intérêt, la crainte d'un net ralentissement économique avait fortement ébranlé les courtiers de Wall Street la semaine dernière, le Dow Jones et le Nasdaq lâchant respectivement 6,87% et 8,36%.

Le S&P 500 avait de son côté encaissé une perte hebdomadaire de 7,05%, une chute inédite depuis 2011.

La situation ne s'arrangeait pas vraiment lundi.

Après l'échec des tractations au Congrès sur le financement d'un mur à la frontière mexicaine voulu par Donald Trump, les administrations fédérales restaient partiellement fermées pour la troisième journée.

Selon des informations de presse, le président américain aurait par ailleurs discuté en privé de la possibilité de congédier le patron de la Banque centrale, agacé par la décision mercredi de l'institution d'augmenter les taux d'intérêt.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a dans un tweet samedi démenti cette rumeur.

Il a aussi annoncé dimanche avoir eu des discussions individuelles avec les patrons des six principales banques américaines qui lui ont assuré avoir les liquidités suffisantes pour poursuivre normalement leurs opérations malgré la fermeture partielle des administrations et après une semaine mouvementée à Wall Street.

'Distractions inhabituelles'

M. Mnuchin doit aussi tenir lundi une réunion téléphonique avec un groupe de travail sur les marchés financiers qu'il préside lui-même et qui comprend les responsables de la Banque centrale et de divers régulateurs des marchés financiers.

Mais les efforts déployés par le secrétaire au Trésor pour rassurer les marchés ne cachent pas "le chaos qui semble régner dans l'administration et crée de l'incertitude", a relevé Peter Cardillo de Spartan Capital Securities.

Entre la fermeture partielle des administrations et la guerre commerciale, "Trump est en train de perdre ses derniers alliés, les investisseurs de Wall Street", a-t-il estimé.

"Il y a beaucoup de distractions inhabituelles à cette période de l'année, qui alimentent un sentiment élevé d'incertitudes et incitent à un retrait généralisé des actifs risqués et une sorte de grève des acheteurs", a abondé Patrick O'Hare de Briefing.

Tous les secteurs évoluaient dans le rouge lundi, celui dédié à la finance perdant notamment 1,80% et celui consacré aux valeurs technologiques reculant de 2,13%.

Le sous-indice regroupant les entreprises de l'énergie cédait 1,94% alors que le prix du baril de brut continuait aussi à se replier.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans des Etats-Unis évoluait à 2,758%, contre 2,790% vendredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,005%, contre 3,031%.

Ecourtée à l'occasion de Noël, la séance se terminera à 18H00 GMT lundi et la place new-yorkaise sera fermée vendredi. De nombreux courtiers en ayant profité pour prendre des congés, "les volumes d'échanges devraient rester faibles et on pourrait avoir d'amples mouvements", a prévenu M. Cardillo.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

5 prix lors des European Contact Center & Customer Service Awards (ECCCSA) dans 4 pays européens...

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…