5 176.61 PTS
+0.00 %
5 159.50
-0.33 %
SBF 120 PTS
4 136.55
+0.73 %
DAX PTS
12 263.86
+0.71 %
Dowjones PTS
22 024.87
+0.12 %
5 917.42
+0.16 %
Nikkei PTS
19 729.28
+0.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Après PSA, Renault publie à son tour un bénéfice net "record"

| AFP | 225 | 4 par 1 internautes
Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt, le 18 janvier 2013
Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt, le 18 janvier 2013 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

L'industrie automobile française a tourné la page de la crise et, deux jours après PSA, c'est au tour du groupe Renault de publier un bénéfice net "record" au premier semestre, de 2,4 milliards d'euros, et de confirmer ses objectifs.

Le bénéfice net a bondi de 58,7% sur ces six premiers mois.

La croissance est due en grande partie à Renault, mais également à la contribution de son partenaire japonais, Nissan, qui intègre au premier trimestre un produit exceptionnel lié à la vente de sa participation dans l'équipementier Calsonic Kansei.

Le constructeur automobile voit également son chiffre d'affaires atteindre le niveau jamais enregistré auparavant de 29,5 milliards d'euros, en hausse de 17,3%, bénéficiant d'une "croissance forte (...) dans toutes les régions et de toutes les marques", a détaillé vendredi à la presse la directrice financière du groupe, Clotilde Delbos.

Les ventes ont été dopées par l'intégration du russe Avtovaz au 1er janvier, et, hors cette consolidation, elles sont en hausse de 12,2%. Le constructeur des Lada, numéro un du marché russe, renfloué en 2016 par Renault, a annoncé jeudi se rapprocher de son objectif fixé pour 2018 d'un retour au bénéfice d'exploitation.

La Russie est désormais le deuxième marché du groupe, derrière la France.

Les ventes aux partenaires, notamment le démarrage de la production de la Nissan Micra dans les usines européennes, contribuent également à cette croissance - Renault fabrique par ailleurs des utilitaires Fiat, Opel et Mercedes dans ses usines. Le groupe évoque également, dans un communiqué, le "dynamisme de (son) activité CKD en Iran et en Chine".

L'action Renault perdait toutefois près de 6% vendredi à la Bourse de Paris, les inquiétudes sur les perspectives du groupe faisant passer au second plan ces résultats. A 11H21 (09H21 GMT), le titre s'enfonçait de 5,73% à 76,40 euros, dans un marché en baisse de 1,44%.

"Actuellement les attentes des investisseurs sont très élevées et la moindre déception entraîne des réactions très fortes", a expliqué un analyste parisien, jugeant que la "sanction était malgré tout disproportionnée".

- Objectifs confirmés -

Pour 2017, Renault a confirmé ses objectifs d'une croissance de sa marge opérationnelle et de son chiffre d'affaires à changes constants au-delà de l'impact d'Avtovaz, et d'un flux de trésorerie opérationnel de l'automobile positif.

Le groupe vise un chiffre d'affaires de 70 milliards d'euros et une marge opérationnelle de 7% à horizon 2022, ainsi qu'un flux de trésorerie positif.

Le PDG Carlos Ghosn a assuré jeudi, à l'occasion de la publication des résultats de Nissan, que l'alliance Renault-Nissan, récemment élargie à Mitsubishi Motors, était "bien placée" pour conquérir le premier rang mondial cette année, devant Volkswagen et Toyota, après avoir vendu 5,27 millions d'unités entre janvier et juin, au coude-à-coude avec le groupe allemand.

Au premier semestre, la marge opérationnelle de Renault (marques Renault, Dacia, Renault Samsung Motors, Alpine et Lada) a atteint également un plus haut historique, à 1,8 milliard d'euros (6,2% du chiffre d'affaires). Hors Avtovaz, elle progresse de 17,9%, et représente 6,4% du chiffre d'affaires.

La croissance de l'activité y a contribué pour 346 millions d'euros, et la baisse des coûts industriels pour 204 millions. "Les efforts de réduction des coûts sont revenus à un niveau plus traditionnel", a commenté Clotilde Delbos, faisant référence aux six millions d'euros du premier semestre 2016.

En revanche, la hausse du prix des matières premières a pénalisé la marge opérationnelle à hauteur de 132 millions d'euros, et l'effet de change à hauteur de 99 millions, notamment du fait de la dépréciation de la livre sterling.

Le flux de trésorerie libre de la division automobile de Renault, indicateur très suivi dans l'industrie, est quant à lui en recul de 6%, à 358 millions d'euros.

Le concurrent hexagonal de Renault, le groupe PSA, a également publié cette semaine un bénéfice "record" pour le premier semestre, de 1,25 milliard d'euros.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2017

Global EcoPower, constructeur de centrales de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, confirme la distribution d’actions gratuites à tous les actionnaires, à raison de…

Publié le 16/08/2017

A 11h00 en zone euroInflation définitive de juillet.Balance commerciale de juin.13h30 en zone euroCompte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCEA 14h30 aux Etats-UnisIndice…

Publié le 16/08/2017

L'attribution gratuite concernera toutes les actions détenues à la clôture de la séance du 23 août

Publié le 16/08/2017

L'accord, conclu avec un acteur chinois majeur des Telecom & Media, s'accompagne d'une prise de participation minoritaire au capital de myDevices pour un montant de 3,5 millions de dollars

Publié le 16/08/2017

Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social     16 août 2017     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ; Mnémo :…

CONTENUS SPONSORISÉS