5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Après le Brexit, Goldman Sachs aura deux centres en zone euro, à Francfort et Paris

| AFP | 369 | Aucun vote sur cette news
Le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, à New York, le 20 septembre 2017
Le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, à New York, le 20 septembre 2017 ( JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, a confirmé que la banque d'affaires américaine aurait, après le Brexit, deux centres européens, l'un à Francfort et l'autre à Paris.

"Le Brexit nous pousse à décentraliser nos activités", déclare M. Blankfein, dans un entretien au quotidien Le Figaro publié dimanche, après des commentaires sur Twitter à ce sujet.

"Nous n'aurons plus un seul centre, mais deux, à Francfort et Paris, parce que ce sont les deux plus grandes économies européennes", a expliqué M. Blankfein, sans préciser la répartition des transferts et des emplois.

"Nous aurons plus d'employés sur le continent. Certains, s'ils le souhaitent, viendront de Londres, nous en embaucherons d'autres", s'est-il cantonné à dire, estimant que "beaucoup d'Américains préféreraient vivre à Paris qu'à Francfort, pour de multiples raisons".

La semaine dernière, une source proche du dossier avait indiqué à l'AFP que la banque allait transférer un grand nombre de traders et de banquiers de Londres vers Francfort et Paris à la suite de la sortie de l'Union européenne du Royaume-Uni, sans donner de chiffres.

Pour pouvoir se préparer au Brexit, "tout le monde a besoin d'un script, et vite", a lancé le dirigeant.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a donné aux Britanniques jusqu'à "début décembre au plus tard" pour progresser dans la première phase des négociations, afin d'envisager de passer à la fin de l'année aux discussions sur la future relation entre l'UE et le Royaume-Uni.

Concernant les marchés, M. Blankfein affirme n'avoir "jamais vu autant d'anxiété sans raison spécifique d'être anxieux", estimant qu'"il y a forcément des éléments de bulle dans cette situation".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS