En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 201.35 PTS
+0.10 %
5 200.00
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 126.39
+0.14 %
DAX PTS
11 434.43
+0.28 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.134
+0.01 %

Apple veut faire le ménage dans les applications "espionnes" (presse)

| AFP | 2125 | Aucun vote sur cette news
(ILLUSTRATION) Une boutique Apple le 21 septembre 2017 à Shanghai
(ILLUSTRATION) Une boutique Apple le 21 septembre 2017 à Shanghai ( CHANDAN KHANNA / AFP/Archives )

Apple a exigé des développeurs d'applications qu'ils cessent d'utiliser des systèmes qui enregistrent les activités des usagers sur iPhone à leur insu, sous peine de les retirer de sa boutique en ligne, selon le site TechCrunch vendredi.

Les conditions d'utilisation de l'App Store, la boutique en ligne d'applications d'Apple, "exige que les +apps+ demandent l'autorisation aux utilisateurs et leur disent de façon claire et visible quand elles enregistrent, téléchargent, ou conservent d'une façon ou d'une autre l'activité de l'usager", a indiqué Apple dans une déclaration citée par le magazine en ligne spécialisé dans les technologies.

Si les développeurs ne cessent pas ces pratiques ou n'en avertissent pas les utilisateurs, leurs applications seront retirées de l'App Store, a ajouté le fabricant de l'iPhone, qui se pose régulièrement en héraut de la protection des données personnelles et critique les errements des autres géants technologiques en la matière, à commencer par Facebook.

Contacté par l'AFP, Apple n'a pas donné suite.

Selon TechCrunch, certaines applications enregistrent en effet à leur insu l'activité des usagers. Le magazine cite en exemple celles du voyagiste Expedia ou de la chaîne de vêtements Hollister, dont aucune ne demande selon lui leur permission aux usagers.

"Même si les données sensibles sont censées être masquées, certaines --comme les numéros de passeport ou de cartes bancaires-- ont fuité", assure le magazine.

Concrètement, ces "apps" utilisent un code informatique mis au point par une société spécialisée appelée Glassbox, qui capte l'activité de l'usager en train d'utiliser l'application.

La semaine dernière, Apple s'était fâché contre Facebook après la révélation que le réseau social avait rémunéré des particuliers pour utiliser une application professionnelle analysant l'activité des usagers, parmi lesquels de jeunes adolescents.

Facebook avait assuré n'avoir rien caché aux utilisateurs participants mais Apple a estimé que cela enfreignait leur accord puisque cette application, utilisable sur iPhone, n'était censée être employée qu'en interne chez Facebook.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Axway a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 11 millions d’euros contre 4,4 millions d’euros en 2017. Le résultat opérationnel d’activité a chuté de 21,2% à 31,9 millions…

Publié le 21/02/2019

Compte-tenu des moyens financiers de la société

Publié le 21/02/2019

Vallourec flambe de près de 22% à 2,11 euros, soutenu par des résultats annuels supérieurs aux attentes et des prévisions encourageantes. Les investisseurs sont rassurés par le bond du résultat…

Publié le 21/02/2019

Airbus a inauguré son centre d'innovation en Chine lors d'une cérémonie organisée à Shenzhen...

Publié le 21/02/2019

Standard & Poor's a ramené la perspective sur Renault de « stable » à « négative », tout en confirmant sa note BBB/A-2. La société de notation financière pointe du doigt un ensemble de…