Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 563.94 PTS
+1.31 %
5 543.0
+1.1 %
SBF 120 PTS
4 393.73
+1.15 %
DAX PTS
13 235.51
+0.83 %
Dow Jones PTS
29 591.27
+1.12 %
11 905.94
+0. %
1.186
+0.23 %

Apple réduit sa commission sur les applications, mais seulement pour les petits développeurs

| AFP | 316 | 5 par 1 internautes
Apple, en plein bras de fer avec de grands noms tels qu'Epic Games (Fortnite) sur le sujet, va réduire la commission qu'il prélève sur les revenus générés par les développeurs, mais seulement sur les plus petits d'entre eux
Apple, en plein bras de fer avec de grands noms tels qu'Epic Games (Fortnite) sur le sujet, va réduire la commission qu'il prélève sur les revenus générés par les développeurs, mais seulement sur les plus petits d'entre eux ( Mladen ANTONOV / AFP )

Apple, en plein bras de fer avec de grands noms tels qu'Epic Games (Fortnite) sur le sujet, va réduire la commission qu'il prélève sur les revenus générés par les développeurs, mais seulement sur les plus petits d'entre eux.

La marque à la pomme croquée va baisser à 15% contre 30% auparavant son prélèvement, mais seulement tant que les revenus des développeurs restent inférieurs à un million de dollars

La société de Cupertino en Californie assure vouloir aider les petites entreprises à développer leur présence en ligne face au "défi économique mondial" causé par la pandémie. Mais cette décision arrive aussi après que plusieurs importants éditeurs d'applications ont rejoint la croisade lancée cet été par le studio de jeux vidéo Epic Games contre une "taxe" jugée trop élevée.

A partir du 1er janvier 2021, la commission pourra être réduite de 30% à 15% sur les ventes d'applications comme sur les achats de biens et services numériques au sein de celles-ci pour les développeurs qui n'ont pas dépassé un million de dollars de revenus (après commission) lors de l'année précédente, a détaillé Apple dans un article de blog.

Selon le groupe, une "vaste majorité" de développeurs sont concernés parmi les 28 millions enregistrés sur sa plateforme qui distribue 1,8 million d'applications.

Mais le groupe n'a pas détaillé la part de ses revenus qui serait affectée. Or, ce sont, selon les experts, les plus grosses applications qui génèrent l'essentiel des recettes.

La commission réduite ne sera pas limitée à la durée de la crise sanitaire et relève d'une vision de long-terme de l'évolution de l'App Store, a expliqué Apple lors d'un point presse avec des journalistes.

"Notre nouveau programme aidera les développeurs à financer leurs petites entreprises, les incitera à prendre des risques avec des idées nouvelles, à élargir leurs équipes et à continuer de créer des applications qui enrichissent la vie des gens", a commenté le PDG d'Apple Tim Cook, cité dans l'article de blog.

En revanche, la commission remontera à 30% dès que le seuil d'un million de dollars (ou son équivalent dans une autre monnaie) sera dépassé.

Apple a expliqué à de nombreuses reprises que cette commission sert à assurer le bon fonctionnement de l'App Store et la sécurité des utilisateurs.

Le fabriquant de l'iPhone a banni cet été le jeu-phénomène Fortnite de sa plateforme, à la suite de la tentative de son éditeur Epic Games de contourner les commissions qu'il jugeait "tyranniques". Les deux groupes californiens s'acheminent vers un procès qui pourrait avoir lieu en juillet 2021.

Epic Games a depuis été rejoint dans sa croisade par une douzaine d'entreprises, dont Deezer et Spotify.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2020

Tendance à la hausse à la mi-journée à la Bourse de Paris ! Les investisseurs accueillent favorablement l’acceptation par l’administration Trump de la transition avec l’équipe de Joe…

Publié le 24/11/2020

L'indice parisien n'abandonne plus que 7% depuis le début de l'année

Publié le 24/11/2020

Tiffany, le joaillier new-yorkais qui doit se rapprocher du Français LVMH, a largement dépassé les attentes sur son troisième trimestre, dopé par une...

Publié le 24/11/2020

Quadient s'envole de 7,5% à 15,6 euros en matinée, sur un plus haut de huit mois, les investisseurs saluant la publication trimestrielle meilleure que...

Publié le 24/11/2020

A l’issue d’un solide troisième trimestre, Quadient (anciennement Neopost) a relevé ses prévisions pour l’exercice 2020. Ainsi, le spécialiste des solutions de traitement du courrier et des…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne