5 513.82 PTS
+0.08 %
5 505.5
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 405.94
+0.16 %
DAX PTS
13 246.33
+0.35 %
Dowjones PTS
25 948.09
+0.56 %
6 784.22
+0.38 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Apple assigne Attac en référé après l'occupation d'un de ses magasins

| AFP | 202 | Aucun vote sur cette news
Occupation du magasin de Paris-Opéra par des activistes de l'association altermondialiste ATTAC, le 10 novembre 2017
Occupation du magasin de Paris-Opéra par des activistes de l'association altermondialiste ATTAC, le 10 novembre 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

:MCJLe géant américain Apple a assigné en référé l'association altermondialiste Attac auprès du tribunal de grande instance (TGI) de Paris suite à l'occupation de son magasin de Paris-Opéra, a appris l'AFP jeudi.

L'assignation, qui remonte au 21 décembre, se base, selon Apple, sur le "risque imminent pour Apple, ses employés et ses clients" que feraient courir les actions d'Attac, selon le document adressé par le groupe technologique au TGI et que l'AFP a pu consulter.

"Attac menace de réitérer des actions qui ont déjà causé un préjudice à Apple et qui aboutiront à vandaliser les magasins exploités par Apple, à mettre en péril la sécurité de ses employés et de ses clients et à causer un préjudice commercial à Apple", peut-on également lire dans ce texte.

Afin de mettre fin à ces actions, Apple demande au TGI de Paris d'interdire à l'association de pénétrer dans ses magasins français pendant trois ans sous peine d'une astreinte de 150.000 euros par violation de l'interdiction ainsi qu'à la condamner à verser 3.000 euros à Apple.

Dans un communiqué, Attac a rappelé dénoncer "l'évasion fiscale massive pratiquée par la marque à la pomme (...) et demande à Apple de payer sa juste part d'impôts".

"Apple nous accuse de +vandalisme+ et +d'atteinte à la sécurité+ pour demander une astreinte en cas de future action alors que nos actions sont symboliques, non-violentes, menées à visage découvert et sans aucune dégradation matérielle", a insisté Dominique Plihon, porte-parole d'Attac France, cité dans le communiqué.

"Nous avons accepté de rencontrer Attac pour écouter leur point de vue et leur faire part du nôtre. Même si nous ne partageons pas leur opinion, nous leur reconnaissons tout à fait le droit de l'exprimer. Cependant, les actions récentes d'Attac ont mis en péril la sécurité de nos clients et de nos employés et nous n'avons d'autre choix que d'en appeler à la police et aux tribunaux", a réitéré jeudi un porte-parole d'Apple à l'AFP.

L'association altermondialiste a mené une série d'actions contre le géant américain pour "dénoncer l'évasion fiscale" pratiquée par le groupe, selon elle.

Le 3 novembre, date de la sortie du dernier smartphone de la marque, l'iPhone X, des militants d'Attac avaient déversé des pommes pourries sur le trottoir devant le magasin Apple d'Aix-en-Provence, après avoir écrit "#Iphone Revolt" sur la devanture de verre de l'enseigne. D'autres s'étaient réunis devant le magasin de l'Opéra à Paris avec un gâteau d'anniversaire fictif pour souhaiter "un bon anniversaire à l'iPhone", "mais un mauvais anniversaire à l'évasion fiscale" dans le cadre de la campagne #ApplePayeTesImpôts de l'association.

Le 2 décembre, plusieurs militants d'Attac avaient également envahi le magasin de Paris-Opéra.

La direction d'Apple France avait rencontré les représentants d'Attac le 18 décembre, leur demandant de cesser ces actions en invoquant des raisons de sécurité.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Pierre & Vacances-Center Parcs a réalisé au premier trimestre 2017/2018 un chiffre d'affaires en hausse de 5,4% à 306,7 millions d'euros. Le chiffre d’affaires des activités touristiques…

Publié le 16/01/2018

Vivendi a conclu une opération de couverture avec Société Générale, afin de protéger la valeur de sa participation de 11 % du capital de Fnac Darty. Vivendi conserve la possibilité d’un…

Publié le 16/01/2018

  Communiqué établissant le bilan semestriel du contrat de liquidité de la société Worldline SA au 31 Décembre 2017     Bezons, le 16 Janvier 2018   Au titre du contrat…

Publié le 16/01/2018

GL events a réalisé un chiffre d’affaires annuel consolidé 2017 de 953,8 millions d'euros, stable par rapport à 2016 (-1,9% à parité et change constants). Ce chiffre se comprend sans Jumbo…

CONTENUS SPONSORISÉS