5 379.54 PTS
-
5 384.00
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 281.93
-
DAX PTS
13 008.55
-
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Nouvel appel aux banques pour une meilleure prise en compte du risque climatique

| AFP | 162 | Aucun vote sur cette news



Cette initiative intervient à quelques jours de la Climate Week, organisée à New York (ici l'édition 2014) et rassemblant acteurs économiques, politiques et associatifs

Global Leaders Attend NYC Climate Week Event
Cette initiative intervient à quelques jours de la Climate Week, organisée à New York (ici l'édition 2014) et rassemblant acteurs économiques, politiques et associatifs Global Leaders Attend NYC Climate Week Event ( Michael Graae / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Un groupe d'environ 100 investisseurs mondiaux (fonds, acteurs institutionnels, banques, etc.) ont appelé jeudi 62 grandes banques internationales à s'engager plus fortement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Dans une lettre envoyée aux dirigeants de ces banques - dont les françaises BNP Paribas ou Société générale, mais aussi Citigroup, Goldman Sachs ou Deutsche Bank - ces investisseurs les encouragent notamment à "fournir une communication plus robuste" sur l'intégration des enjeux climatiques dans leur activité.

Après avoir été eux-mêmes sommés par des ONG de mieux prendre en compte le risque climatique dans la gestion de leurs actifs, les investisseurs se tournent donc vers les banques, notant leur "rôle essentiel pour s'assurer que nous respections les objectifs de l'accord de Paris".

Selon les auteurs, 93.000 milliards de dollars d'investissements seront nécessaires d'ici 2030 pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés, et le secteur financier doit y contribuer.

La centaine d'investisseurs signataires représentent environ 1.800 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Parmi eux se trouvent le français Ecofi, le britannique Aviva Investors, la société européenne Candriam Investors Group ou encore le néerlandais Aegon Asset management.

Park Avenue, à Manhattan, quartier de New York où les grandes banques américaines ont leur siège
Park Avenue, à Manhattan, quartier de New York où les grandes banques américaines ont leur siège ( Timothy A. CLARY / AFP/Archives )

Cette initiative s'appuie sur les recommandations faites l'été dernier par un groupe d'experts, placé sous l'égide du G20, appelant les entreprises à plus de transparence sur l'impact, pour elles, des risques climatiques.

Il demandait notamment aux entreprises de publier dans leurs rapports financiers les conséquences du réchauffement climatique sur leur activité.

Cette initiative intervient à quelques jours de la Climate Week, organisée à New York et rassemblant acteurs économiques, politiques et associatifs autour de la lutte contre le réchauffement de la planète.

En parallèle, l'ONG Carbon Tracker a publié jeudi une étude montrant que le secteur du charbon aux Etats-Unis devient de plus en plus à risque pour les investisseurs.

D'ici le milieu des années 2020, il sera moins cher de construire de nouvelles centrales à gaz que de continuer à faire fonctionner près de 80% des centrales à charbon du pays.

Pour cinq des 20 plus importants groupes cotés propriétaires de centrales à charbon, cela signifie une baisse drastique de la valeur de ces centrales mais, face à cette réalité, "le secteur électrique américain reste totalement non préparé pour une sortie du charbon" compatible avec la limitation du réchauffement climatique sous les 2 degrés, pointe l'ONG.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Laurent-Perrier a vu son bénéfice net part du groupe chuter de 23,9% au premier semestre, clos fin septembre, pour atteindre 7,9 millions d'euros. Il est fortement impacté par une charge…

Publié le 24/11/2017

Paragon ID (ASK), spécialiste de identification dédié aux marchés de l'e.ID, du Transport & Smart Cities, a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 27,4 millions d'euros au premier…

Publié le 24/11/2017

Paref fait part de la nomination de Julien Renaud-Perret en qualité de Directeur du Développement et d'Antoine Onfray en qualité de Directeur...

Publié le 24/11/2017

Ask (Paragon ID) annonce, au titre de son premier trimestre 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé de 27,4 ME, en progression de +145%...

Publié le 24/11/2017

Figeac Aéro a enregistré un chiffre d'affaires de 169,5 millions d'euros au premier semestre, clos fin septembre, de son exercice 2017/2018. Sa croissance est ressortie à 15,9% avec une évolution…

CONTENUS SPONSORISÉS