En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
-
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.165
+0.05 %

Annulation de crédits : les élus locaux demandent des clarifications au gouvernement

| AFP | 405 | Aucun vote sur cette news
François Baroin, (LR), le président de l'Association des maires de France (AMF), le 17 juillet 2017
François Baroin, (LR), le président de l'Association des maires de France (AMF), le 17 juillet 2017 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

L'Association des maires de France (AMF) dénonce l'annulation sans concertation préalable de 300 millions d'euros de crédits aux collectivités locales pour 2017 et demande des clarifications au gouvernement, dans un courrier adressé au Premier ministre Edouard Philippe.

"Si l'AMF partage l'objectif de réduction du déficit public, elle déplore l'utilisation des collectivités locales comme variable d'ajustement budgétaire dès lors que l'Etat ne dispose plus de recettes suffisantes pour financer ses propres dépenses", écrit François Baroin (LR), le président de l'association, dans ce courrier daté de mercredi.

L'AMF, écrit-il, "ne peut accepter que soient remis en cause des projets d'investissements publics dont le bloc communal porte plus de 60%, et demande des clarifications et des garanties" quant au financement des dotations indispensables à leur réalisation.

Le président de l'Assemblée des départements de France (ADF), Dominique Bussereau (LR), a dénoncé pour sa part "un vrai problème de méthode". "Pour l'avenir, il conviendra qu'au lieu de coupes budgétaires au creux de l'été, l'Etat sache programmer la dépense publique et promeuve la volonté de l'optimiser", écrit-il dans un communiqué.

L'annulation de crédits a fait l'objet d'un décret mi-juillet, au lendemain de la Conférence des territoires qui s'est tenue le 17 juillet au Sénat.

Le gouvernement a fait valoir pour sa part que ces coupes, nécessaires au rétablissement des comptes publics, "représentent seulement 0,3% de l’ensemble des transferts financiers de l’Etat en faveur des collectivités territoriales en 2017". L'Etat "ne baissera pas les dotations en 2018 dès lors que les collectivités maîtrisent leurs dépenses", ont assuré les ministères concernés.

Emmanuel Macron s'était engagé le 17 juillet devant les élus à ne pas baisser brutalement les dotations aux collectivités en 2018, mais les présentes coupes portent sur l'exercice 2017.

L'AMF, qui réunit la quasi-totalité des maires de France, a lancé fin juillet une enquête auprès des associations départementales de maires pour recenser les difficultés rencontrées suite à ces baisses de crédits.

Les coupes touchent notamment des crédits dédiés à la Dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR) et à la Dotation de soutien à l'investissement local (DSIL).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...