En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.25 PTS
-0.37 %
5 378.50
-0.32 %
SBF 120 PTS
4 303.60
-0.39 %
DAX PTS
12 548.57
-0.10 %
Dowjones PTS
25 036.18
-0.09 %
7 353.06
+0.04 %
1.170
-0.15 %

Amiante: pas de procès pénal en vue, les victimes manifestent

| AFP | 305 | Aucun vote sur cette news
La Cour d'Appel de Paris le 28 janvier 2013
La Cour d'Appel de Paris le 28 janvier 2013 ( THOMAS SAMSON / AFP/Archives )

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté vendredi à Paris pour dire leur "nausée" que, 21 ans après l'interdiction de cette fibre cancérogène, non seulement aucun procès pénal ne soit à l'ordre du jour mais, pire, qu'une telle perspective s'éloigne.

Rassemblés à l'appel de l'association nationale des victimes de l'amiante (Andeva), les manifestants, venus de toute la France, ont défilé derrière une trentaine de silhouettes blanches figurant les morts de l'amiante - Cherifa G. 56 ans, Libera B. 59 ans, Janine B. 66 ans... La banderole de tête clamait "amiante: pas d'impunité pour les empoisonneurs".

Mi-septembre, la Cour d'appel de Paris a annulé, pour la deuxième fois, la mise en examen des responsables nationaux dans deux affaires emblématiques de la fibre cancérogène, le campus parisien de Jussieu et les chantiers navals Normed de Dunkerque.

Une vingtaine de dossiers en cours d'instruction au pôle santé de Paris risquent par ailleurs d'aboutir à des non-lieux.

Ces décisions "nous ont donné la nausée", a dit au micro François Desriaux, vice-président de l'Andeva, en déplorant que ce "fiasco" judiciaire "se déroule dans l'indifférence" du monde politique. S'adressant au gouvernement, il a insisté : "vous ne bougez pas, vous ne parlez pas et en plus vous êtes sourds".

Mais "nous irons jusqu'au bout", en faisant appel et en allant en cassation, a assuré M. Desriaux.

Il faut "rester unis dans ce combat", a déclaré de son côté Arnaud de Broca, secrétaire général de la fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés (Fnath), en estimant que la santé au travail "n'a jamais été aussi malmenée", avec notamment la disparition du comité d'hygiène et de sécurité (CHSCT) dans le cadre de la réforme du code du travail.

Brandissant différentes pancartes - "amiante, 100.000 morts dans la balance et la justice s'en balance" ou "21 ans après, toujours pas de procès" -, les manifestants, auxquels s'étaient jointes des délégations italienne et espagnole, ont marché de Montparnasse jusqu'à Saint-Sulpice.

Parmi eux, Jean-Pierre Rousseau, 74 ans, ancien salarié de la société d'isolation thermique et phonique Wanner-Isofi, qui a travaillé dans ce cadre sur des chantiers navals où l'amiante était utilisée pour isoler la tuyauterie. "Il faut absolument un procès. On nous fait de belles promesses et rien n'aboutit", regrette le septuagénaire à qui un taux d'incapacité de 15% a été reconnu pour des "plaques pleurales et un début de fibrome".

Selon les autorités sanitaires, l'amiante est responsable de 10 à 20% des cancers du poumon et 85% des mésothéliomes (cancers de la plèvre) et pourrait provoquer jusqu'à 100.000 décès d'ici à 2025.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Packcity Japan dans les clous...

Publié le 23/07/2018

Bigben Interactive              Communiqué de presse   Lesquin, 23 juillet  2018, 18h00 Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2018/19 en hausse de 3,3% À 48,7 MEUR …

Publié le 23/07/2018

   Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of voting rights and…

Publié le 23/07/2018

CommuniquÉ DÉCLARATION DES TRANSACTIONS SUR ACTIONS PROPRES RÉALISÉES DU 16 juillet AU 20 Juillet 2018 Paris - 23 Juillet 2018 Dans le cadre de l'exécution de son…

Publié le 23/07/2018

Le chiffre d'affaires d'Eurobio augmente de +29% à 25,1 ME sur le premier semestre 2018, le nouveau périmètre incluant les ventes réalisées par...