5 266.91 PTS
-0.67 %
5 252.0
-0.91 %
SBF 120 PTS
4 210.90
-0.95 %
DAX PTS
12 301.70
-1.35 %
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
+0.00 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Amazon étend son service de streaming musical en France, Italie et Espagne

| AFP | 229 | Aucun vote sur cette news
Amazon, qui emploie déjà 380.000 personnes dans le monde, a précisé qu'il en embaucherait 50.000 de plus pour son nouveau quartier général
Amazon, qui emploie déjà 380.000 personnes dans le monde, a précisé qu'il en embaucherait 50.000 de plus pour son nouveau quartier général ( David Ryder / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Amazon a annoncé jeudi le lancement en France de son service de streaming et de téléchargement musical, Amazon Music Unlimited, venant ainsi chasser directement sur les terres de Deezer, Spotify ou Apple Music.

Cette offre, inaugurée l'an dernier aux Etats-Unis, puis étendue au Royaume-Uni et à l'Allemagne, est parallèlement lancée ce jeudi en Italie et en Espagne.

Ce nouveau service, qui s'ajoute à l'offre de streaming video réservée aux abonnés Prime du géant américain, permettra d'accéder à "un catalogue de plus de 50 millions de titres et plusieurs centaines de playlists et radio personnalisées élaborées avec soin", indique Amazon dans un communiqué.

Amazon Music Unlimited sera disponible pour tous au prix de 9,99 euros par mois, soit un montant similaire aux offres déjà existantes sur le marché français du streaming musical.

Une offre Famille sera également proposée à 14,99 euros permettant à six personnes "d'écouter en streaming autant de titres qu'ils le souhaitent, à tout moment, partout et en même temps".

Un abonnement annuel sera également accessible aux membres d'Amazon Prime au prix de 99 euros, soit 8,25 euros par mois.

Dans une industrie de la musique globalement en crise depuis plusieurs années, le streaming musical, avec une progression de 37% l'an dernier en France, fait figure d'eldorado. Selon le Snep (syndicat national de l'édition phonographique), la France comptait à fin 2016 3,9 millions d'abonnés (+900 000 en un an) à un service de streaming de type Spotify, Apple Music, Deezer ou Napster.

Vingt-huit milliards de titres de musique ont ainsi été "streamés" en 2016, générant plus de 143 millions d'euros de revenus.

Les ventes numériques, qui incluent le streaming, le téléchargement et la téléphonie, représentent désormais 41% des revenus (182,6 millions d'euros) du secteur contre 36% en 2015.

A lui seul, le streaming par abonnement payant représente 26% du marché global. 82% des revenus du streaming proviennent des abonnements, directement à un site ou indirectement via son abonnement téléphonique. Le reste est généré par les modèles "gratuits" financés par la publicité.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

Lourde sanction boursière pour Ingenico, dont les objectifs 2018 sont inférieurs aux attentes. L’action du spécialiste des transactions sécurisées chute de 13,94% à 79,16 euros. Cette année,…

Publié le 22/02/2018

Midcap Partners abaisse sa cible

Publié le 22/02/2018

ProSiebensat (+1,03% à 31,46 euros) a annoncé une croissance de 3% de son bénéfice net ajusté sur 2017, à 550 millions d'euros. Son Ebitda ajusté a progressé de son côté de 3% à 1,05…

Publié le 22/02/2018

Nexity subit quelques prises de bénéfices logiques (-1% à 51,7 euros) après son envolée de mercredi dans le sillage d'une excellente publication 2017...

Publié le 22/02/2018

Le titre est désormais contenu par la borne haute du trou de cotation baissier ouvert le 5 février dernier. Du côté des indicateurs techniques, il évolue sous ses moyennes mobiles à 20 et 50…

CONTENUS SPONSORISÉS