En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 283.86 PTS
-1.92 %
5 287.50
-1.82 %
SBF 120 PTS
4 240.91
-1.79 %
DAX PTS
12 270.33
-2.46 %
Dowjones PTS
24 198.75
-1.55 %
6 997.89
-2.77 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Aluminium: "Vif mécontentement" de Pékin après les sanctions américaines

| AFP | 347 | Aucun vote sur cette news
Lingots d'aluminium à l'usine de Ras Al-Khair Industrial, près de la ville de Jubail, à 570 km à l'est de la capitale saoudienne Riyadh, le 23 novembre 2016
Lingots d'aluminium à l'usine de Ras Al-Khair Industrial, près de la ville de Jubail, à 570 km à l'est de la capitale saoudienne Riyadh, le 23 novembre 2016 ( FAYEZ NURELDINE / AFP/Archives )

Pékin a exprimé son "vif mécontentement" après la décision des Etats-Unis d'imposer des droits antidumping sur certains produits d'aluminium chinois, accusant Washington de "saper" les règles du commerce international - peu avant une visite du président Donald Trump en Chine.

Le ministère américain du Commerce a annoncé vendredi l'imposition de droits antidumping sur plusieurs catégories de feuilles d'aluminium chinoises, qui avaient déjà fait l'objet de mesures anti-subventions en août.

"Dans ce dossier, les Etats-Unis ont ignoré les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et refusé de remplir leurs obligations internationales, continuant d'adopter des méthodes discriminatoires", a rétorqué le ministère chinois du Commerce dans un communiqué publié durant le week-end.

"La Chine exprime son vif mécontentement", insiste le texte, attribué à Wang Hejun, directeur du "Bureau des aides commerciales".

"Les Etats-Unis non seulement portent atteinte aux intérêts d'entreprises chinoises, mais ils sapent aussi l'autorité et le sérieux des règles du commerce multilatéral", estime le ministère chinois, appelant Washington à "rectifier son comportement fautif".

Les droits imposés par les Etats-Unis s'échelonneront de 96,81% à 162,24% et devront être confirmés dans une décision finale qui sera rendue en février prochain, avait précisé vendredi l'administration américaine.

Selon elle, les mesures antidumping visent les entreprises étrangères qui écoulent aux Etats-Unis leurs produits à un prix inférieur à leur coût de production ou en-dessous du prix auquel ils sont vendus sur leurs propres marchés.

De son côté, "la Chine prendra les mesures nécessaires pour protéger les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises et se réserve le droit" de porter l'affaire devant l'OMC, a répliqué Wang Hejun.

Ce regain de tensions commerciales entre les deux puissances intervient peu avant une visite, la semaine prochaine, du président américain Donald Trump en Chine dans le cadre d'une tournée en Asie.

L'hôte de la Maison Blanche fustige volontiers le déséquilibre des échanges bilatéraux sino-américains, et avait promis durant sa campagne un net durcissement de la politique commerciale américaine à l'égard de la Chine.

Mais une fois en poste, il s'est montré prudent, misant sur une bonne relation avec le géant asiatique dans l'espoir de faire avancer le dossier du nucléaire nord-coréen.

Au grand dam de Pékin, toutefois, Donald Trump a donné son feu vert mi-août pour le lancement d'une vaste enquête sur la politique chinoise en matière de propriété intellectuelle, susceptible de déboucher sur des sanctions commerciales.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Gecina a signé des promesses de ventes sur des immeubles, issus du périmètre historique d'Eurosic...

Publié le 25/06/2018

Tera 1000 dispose d'une puissance de calcul de 25 petaflops pour une consommation énergétique extrêmement compétitive de 4 MW...

Publié le 25/06/2018

          CHEOPS TECHNOLOGY LANCE SA SOLUTION Hyper WiFi® POUR FACILITER LA MOBILITÉ DES ENTREPRISES     Hyper WiFi® est une solution sans fil simple à…

Publié le 25/06/2018

Esker, un des principaux éditeurs mondiaux de solutions de dématérialisation des documents, et Viveris, groupe de conseil et d'ingénierie informatique, annoncent la signature d'un partenariat. Cet…

Publié le 25/06/2018

Paris, le 25 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, et la Direction des applications militaires du CEA placent Tera 1000 - supercalculateur co-développé…