En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

Altice choisit une scission tactique pour continuer à grandir

| AFP | 248 | Aucun vote sur cette news
Le fondateur d'Altice Patrick Drahi, le 21 mars 2017
Le fondateur d'Altice Patrick Drahi, le 21 mars 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

D'un atout pour sa conquête des Etats-Unis, les activités européennes d'Altice sont devenues un frein aux ambitions américaines du groupe de médias et télécoms, qui a choisi la scission afin de conserver des capacités d'action outre-Atlantique.

Altice a tiré les leçons de ses derniers résultats trimestriels, en novembre: alors que sa branche américaine présentait des résultats satisfaisants, les investisseurs s'étaient focalisés sur les difficultés de SFR en France et avaient sanctionné le groupe sur les marchés, avec une chute de plus de 50% du titre dans les trois semaines suivantes à la Bourse d'Amsterdam.

Dans la foulée, le fondateur d'Altice Patrick Drahi, était revenu aux commandes au poste de président du conseil d'administration, avec pour ambition de recentrer sa branche française sur la qualité du service aux clients.

Avec la création annoncée lundi de deux entités distinctes, chacune sous le contrôle direct de l'homme d'affaires, Altice espère gagner en simplicité et répondre ainsi à la demande de certains investisseurs, selon ses dirigeants.

"Nous avons deux activités distinctes dans deux régions géographiques différentes (...) Nous espérons que la clarté et la simplicité de la structure vont aider nos actionnaires à soutenir par la suite les initiatives" engagées, a souligné le directeur général d'Altice USA, Dexter Goei, lors d'une conférence téléphonique. "L'ADN de notre groupe est d'essayer de grossir dans la durée", a-t-il conclu.

Une volonté de transparence saluée par les marchés: le titre Altice NV a gagné mardi 10,52% pour clôturer à 10,44 euros à la Bourse d'Amsterdam.

- Ventiler la dette -

En séparant les activités américaines du reste du groupe, M. Drahi remplit aussi d'autres objectifs: il ventile la dette importante du groupe, 50 milliards d'euros, entre les deux nouvelles entités, et s'offre ainsi la possibilité de poursuivre sa politique d'acquisitions aux Etats-Unis où le groupe est actuellement numéro 4. Son objectif, rappelé mardi aux investisseurs, est d'être numéro un ou deux sur chacun de ses marchés.

"Les ambitions sur le marché américain ne doivent pas être influencées par les résultats européens, et vice versa d'ailleurs", rappelle une source proche du groupe.

Désormais, le redressement de la situation de SFR en France ne sera plus regardé via le prisme de la dette globale du groupe, ni d'une augmentation de cette dernière en cas de nouvelle acquisition côté américain.

"Il est certain que l'ensemble gagne en simplicité", reconnaît un analyste parisien spécialiste des télécoms, "chaque entité sera concentrée sur son marché propre. Si SFR n'a plus que sa dette à supporter, la perspective change."

Côté européen, l'accent sera toutefois bien porté sur la réduction de la dette: plus de 900 millions d'euros de dividende exceptionnel doivent aller d'Altice USA à sa maison-mère, qui en utilisera 625 millions pour réduire ses dettes.

De même, la création, au sein d'Altice Europe, d'une filiale de télévision payante, Altice Pay TV, retire le poids des 1,6 milliard d'euros de droits de retransmission des comptes des activités télécoms, tout en offrant la possibilité de mieux les commercialiser auprès d'autres opérateurs.

Pour l'analyste parisien, le fait de séparer les droits de SFR "va lui permettre de mieux les commercialiser auprès des autres opérateurs, qui n'avaient pas forcément envie de voir une chaîne avec un carré rouge dans leur bouquet télé", une référence au logo des chaînes SFR Sports.

"L'acquisition de contenus exclusifs a nécessité un investissement significatif de la part de SFR et Altice, et eu un impact négatif sur l'Ebitda (excédent brut d'exploitation, NDLR) qui, couplé à l'incertitude de la monétisation, a pesé sur la notation" des deux groupes, a rappelé l'agence de notation Moody's.

Pour l'opérateur français, cette réorganisation ne change "presque rien", assurent Armando Pereira et Alain Weill, les dirigeants de SFR, dans un courrier aux salariés, avec des priorités qui "restent les mêmes": remettre SFR sur les rails de la croissance.

Au risque d'être de nouveau sanctionné par les investisseurs en cas d'échec, comme le reconnaît un fin connaisseur du groupe, pour qui "tout dépendra de la capacité à faire fonctionner la France dans les 24 prochains moins".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...