5 302.17 PTS
-
5 266.5
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 251.13
+0.00 %
DAX PTS
12 470.49
-
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
+0.00 %
Nikkei PTS
21 736.44
-1.07 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Polémique en Allemagne sur l'ampleur du scandale des oeufs au fipronil

| AFP | 325 | Aucun vote sur cette news
Plus de 28 millions d'oeufs potentiellement contaminés au fipronil ont été importés en Allemagne, soit près du triple de ce qui avait été annoncé jusqu'ici par le gouvernement
Plus de 28 millions d'oeufs potentiellement contaminés au fipronil ont été importés en Allemagne, soit près du triple de ce qui avait été annoncé jusqu'ici par le gouvernement ( JOHN THYS / AFP/Archives )

Autorités locales et nationales allemandes se disputaient mercredi sur l'ampleur du scandale du fipronil, la région la plus touchée évoquant 35 millions d'oeufs concernés, soit le triple de l'estimation gouvernementale.

"L'ampleur du scandale est bien plus grande que ce qu'affirme le ministre fédéral (de l'Agriculture Christian Schmidt) (...) D'après les informations disponibles au 14 août 2017, dans la seule région de Basse-Saxe ont été livrés 35,3 millions d'oeufs soupçonnés de contamination au fipronil", a déclaré, selon son service de presse, le ministre de l'Agriculture de Basse-Saxe, Christian Meyer.

"L'État fédéral minimise le problème", a martelé ce responsable, revoyant à la hausse les données de son propre ministère publiées mercredi dans la presse et parlant de 28,1 millions d'oeufs concernés.

Il se fonde sur les chiffres disponibles dans le système d'alerte de l'Union européenne. Par ailleurs, selon lui, 17 millions d'oeufs potentiellement pollués ont aussi quitté la région mais il n'a pas donné leur destination exacte.

Au total, quatre élevages de Basse-Saxe avaient été contaminés par l'insecticide fipronil.

De son côté, le ministère fédéral de l'Agriculture a défendu son estimation de 10,7 millions d'oeufs suspects dans toute l'Allemagne.

"L’agrégation purement mathématique des données du Système d'alerte pour la sécurité alimentaire de l'Union européenne sur les livraisons en provenance des Pays-Bas à l'Allemagne conduit à une surestimation massive du nombre des oeufs potentiellement contaminés qui sont entrés dans le commerce", a affirmé devant la presse la porte-parole du ministère Christina Wendt.

La porte-parole n'a pas expliqué plus en détail ce point, disant qu'une "livraison ne signifie pas être dans le commerce".

Elle a par ailleurs accusé le ministre de Basse-Saxe, issu du parti des Verts alors que le ministre fédéral est un conservateur, d'user du scandale du fipronil à des fins de "campagne électorale". Des législatives sont prévues pour le 24 septembre en Allemagne et des élections régionales pour octobre.

L'ampleur de cette affaire est apparue au grand jour début août, celle-ci se propageant des Pays-Bas à l'Allemagne avant de finalement concerner au moins 17 pays européens.

Le scandale couvait en fait depuis plusieurs mois, Belgique et Pays-Bas, d'où l'essentiel des oeufs sont partis, étant accusés de ne pas avoir déclenché les procédures d'alerte nécessaires.

Dans ces deux pays, plus de 200 élevages de poules pondeuses ont été contaminés après la désinfection des lieux avec des produits contenant du fipronil.

Cet insecticide courant est utilisé pour les animaux de compagnie contre les poux, les tiques et les acariens. Son utilisation est interdite sur les bêtes destinées à la chaîne alimentaire dans l'Union européenne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

Programme de rachat dans la limite de 70 000 actions     Paris, le 22 février 2018 - Atos SE annonce la mise en oeuvre à compter du 22 février 2018 d'un mandat irrévocable…

Publié le 22/02/2018

Bouygues a vu son bénéfice net part du groupe augmenter de 48% en 2017 pour atteindre 1,085 milliard. Hors exceptionnels, dont des plus-values de cessions des participations dans des projets…

Publié le 22/02/2018

Ingenico va proposer un dividende de 1,60 euro par action à l'Assemblée Générale des actionnaires le 16 mai, représentant un taux de distribution de...

Publié le 22/02/2018

Les primes brutes émises atteignent 14,79 MdsE en 2017, en hausse de 8,6 % à taux de change constants par rapport à 2016 (+7,0 % à taux de change...

CONTENUS SPONSORISÉS