En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 340.11 PTS
-1.17 %
5 340.00
-1.17 %
SBF 120 PTS
4 281.75
-1.11 %
DAX PTS
12 238.51
-0.97 %
Dowjones PTS
25 299.92
+0.00 %
7 447.17
+0.00 %
1.133
-0.15 %

Allemagne: les entreprises ont un an pour nommer plus de femmes à leur tête

| AFP | 238 | Aucun vote sur cette news
La ministre allemande de la Famille, Katarina Barley à Berlin, le 12 juillet 2017
La ministre allemande de la Famille, Katarina Barley à Berlin, le 12 juillet 2017 ( Odd ANDERSEN / AFP/Archives )

La ministre allemande de la Famille, Katarina Barley, a posé mercredi un ultimatum d'un an aux entreprises allemandes pour nommer davantage de femmes à leur direction, et menacé d'introduire des quotas contraignants si elles n'obtempèrent pas.

"Je donne un an au secteur économique pour régler cela tout seul", a lancé la ministre social-démocrate dans un entretien au groupe de journaux Redaktionsnetzwerk Deutschland (RND).

"Si rien n'est fait d'ici là, nous interviendrons par la loi", a-t-elle ajouté alors que l'Allemagne est notoirement à la traîne dans le domaine de l'emploi des femmes à des postes de hautes responsabilités.

"Je n'aurais pas de problème avec un quota de femmes contraignant pour les directoires d'entreprises", a souligné la ministre en pleine campagne électorale pour les législatives du 24 septembre pour lesquelles le Parti social-démocrate (SPD) ne part pas favori.

Il pourrait même se retrouver dans l'opposition à l'issue du scrutin, alors qu'il est actuellement le partenaire de la CDU de la chancelière Angela Merkel.

"Nous avons pu constater pendant des décennies que les objectifs volontaires ne fonctionnent pas", a-t-elle ajouté.

Depuis janvier 2016, plus d'une centaine de grandes entreprises allemandes cotées en Bourse doivent employer 30% de femmes dans leur conseil de surveillance qui a la main sur les salaires et les conditions de travail.

La loi avait été imposée à la chancelière conservatrice Angela Merkel par son partenaire de coalition social-démocrate.

Mais dans les directoires d'entreprise - cercle restreint autour du patron -, la proportion de femmes demeure faible. Selon des chiffres de l'Institut économique DIW, le pourcentage de femme dans les directoires des 106 plus grosses entreprises allemandes n'était que de 6,5% l'an dernier.

Elles étaient plus nombreuses dans les conseils de surveillance de ces mêmes sociétés, avec 27%.

L'Allemagne, où le féminisme n'est pas en reste, est longtemps demeuré un pays où il était très difficile pour une femme de concilier carrière professionnelle et maternité.

Si des petits pas ont été effectués ces dix dernières années, les mentalités ont encore du mal à évoluer, notamment dans le sud du pays conservateur.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom

Publié le 15/08/2018

Le net repli des métaux et autres matières provoque de lourds dégagements sur les valeurs liées de près ou de loin aux 'commodities'

Publié le 15/08/2018

Macy's relève ses objectifs annuels comme il l'avait déjà fait à l'occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre, mi-mai. Le distributeur table désormais sur un bénéfice par…

Publié le 15/08/2018

Après un exercice 2017 décevant

Publié le 15/08/2018

Air France-KLM (+0,73% à 8,842 euros) est une nouvelle fois à l'honneur à la Bourse de Paris. A l'affût de toute information suggérant un règlement rapide de la question de la gouvernance de la…