En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 065.01 PTS
-0.39 %
5 071.00
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 067.39
-0.23 %
DAX PTS
11 555.95
+0.02 %
Dowjones PTS
25 438.92
-0.02 %
7 124.97
+0.25 %
1.147
-0.33 %

Allemagne: la justice suspend l'extension d'une vaste mine de charbon

| AFP | 1260 | 5 par 2 internautes
Photo du 11 septembre 2018 de la grande mine de charbon proche de la forêt de Hambach, près d'Aix-la-Chapelle, dans l'ouest de l'Allemagne
Photo du 11 septembre 2018 de la grande mine de charbon proche de la forêt de Hambach, près d'Aix-la-Chapelle, dans l'ouest de l'Allemagne ( Federico Gambarini / dpa/AFP/Archives )

La justice allemande a suspendu vendredi le déboisement controversé d'une forêt pour agrandir une énorme mine de charbon, offrant aux militants écologistes qui occupent les lieux un succès tardif après six ans de bataille.

Cette décision intervient alors que les jours de ce lieu symbolique paraissaient comptés. La forêt de Hambach cristallise les tensions autour de la dépendance allemande au charbon brun, extrait à ciel ouvert sur de vastes surfaces.

Non seulement l'énergéticien RWE a déjà défriché 3.900 des 4.100 hectares de ce bois proche d'Aix-la-Chapelle, dans l'ouest de l'Allemagne, mais la police a expulsé ces dernières semaines les dizaines de militants installés dans les arbres depuis six ans.

Se prononçant en appel et en référé, la Cour régionale administrative de Münster a estimé vendredi que RWE n'avait "pas le droit de déboiser la forêt de Hambach" tant que la justice n'aura pas examiné le recours déposé sur le fond par l'association environnementale Bund, soit d'ici 2020 selon RWE.

"C'est une bonne journée pour la protection de la nature et du climat et un jalon pour le mouvement anti-charbon", s'est réjoui Martin Kaiser, de l'association Greenpeace, lors d'une conférence de presse.

- Chauve-souris -

Comme Bund s'oppose à l'agrandissement de la mine exploitée par RWE en invoquant une directive européenne sur la protection de la faune et la flore, la justice doit "décider de questions complexes, qui ne peuvent être tranchées en référé", précise la Cour administrative.

Les requérants font notamment valoir que la forêt abrite des espèces rares comme le vespertilion de Bechstein, une petite chauve-souris, et doit donc être qualifiée de zone protégée.

Or le projet de RWE soutenu par les autorités régionales implique de raser à partir du 15 octobre la moitié des 200 derniers hectares de la forêt, ce qui porterait une atteinte "irréversible" à ce territoire, "injustifiée" aux yeux des magistrats.

Si la présence des militants installés dans les arbres de Hambach était tolérée depuis des années, RWE a récemment décidé de faire valoir ses droits et la police a entamé en septembre l'expulsion des occupants, démantelant 86 constructions provisoires.

L'opération a entraîné l'arrestation de près de 300 personnes et 27 policiers ont été blessés dans des confrontations avec les militants, qui ont pour certains jeté des cocktails Molotov, des pierres et des sacs d'urine ou d'excréments, selon la police locale.

Un journaliste indépendant couvrant l'événement a par ailleurs fait une chute mortelle mi-septembre, depuis un pont reliant deux cabanes construites dans des arbres.

- Dépendance énergétique -

Une manifestation, qui devrait rassembler ce samedi plusieurs milliers d'opposants à l'agrandissement de la mine, a finalement été autorisée par la justice après une interdiction par la police régionale.

La forêt de Hambach est devenue en Allemagne le symbole des adversaires du charbon, qui continue à représenter près de 40% de la production d'électricité en raison notamment de la sortie du nucléaire à l'horizon 2022, décidée en 2011 par le gouvernement d'Angela Merkel.

"Nous resterons dépendants encore un bon moment du lignite", c'est-à-dire du charbon brun bon marché mais très polluant, a récemment déclaré sur la chaîne ARD l'un des responsables de RWE, Frank Weigand.

Le gouvernement allemand, qui a reconnu en juin qu'il n'atteindrait pas ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre pour 2020, a créé une commission chargée de réfléchir à la sortie du charbon, sans fixer pour l'heure d'échéance tant le sujet est techniquement et socialement épineux.

Les énergies renouvelables sont certes montées en puissance, dépassant les 30% de la consommation d'électricité allemande, mais elles posent encore des difficultés liées à leur caractère intermittent et leur transport depuis le Nord, balayé par le vent, jusqu'au Sud industriel.

Un abandon rapide du charbon compromettrait donc "la sécurité de l'approvisionnement", martelait l'an dernier RWE, tout en alertant sur le sort des "75 000 employés directs et indirects du secteur de la lignite".

Le groupe a pour le moment indiqué dans une communiqué s'attendre à un effet négatif sur son bénéfice d'exploitation d'au moins 100 millions d'euros par an entre 2019 et une éventuelle reprise des travaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

Rallye (+4,05% à 10,40 euros) continue de faire les gros titres, avec comme sujet principal, la réduction de sa dette. Le groupe a annoncé ce matin que sa filiale Go Sport avait reçu une offre…

Publié le 22/10/2018

Lundi 22 octobreAucune donnée économique n'est attendueMardi 23 octobre8h00 en AllemagnePrix à la production en septembre10h00 en zone euroConfiance des consommateurs en octobreMercredi 24…

Publié le 22/10/2018

Manta Air, la nouvelle compagnie aérienne intérieure de la République des Maldives, a fait l’acquisition de ses deux premiers ATR 72-600 par l’intermédiaire de Nordic Aviation Capital (NAC).…

Publié le 22/10/2018

L'agence de notation AM Best a récemment attribué à Coface North America Insurance Company la note de solidité financière ‘A’ (Excellent). Celle-ci s’accompagne d’une perspective «…

Publié le 22/10/2018

Korian conclut un partenariat avec CAREIT et Primonial REIM dans le cadre du programmede reconfiguration de son parc immobilier, destiné à accélérer...