En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Allemagne: hausse du marché auto en 2017 malgré le déclin du diesel

| AFP | 367 | Aucun vote sur cette news
Le marché automobile allemand a progressé de 3% en 2017
Le marché automobile allemand a progressé de 3% en 2017 ( PATRIK STOLLARZ / AFP/Archives )

Tiré par une économie en grande forme et des coups de pouce à l'achat, le marché de l'automobile allemand a progressé de près de 3% en 2017 et atteint un plus haut depuis 2009, malgré un désamour pour le diesel.

Les immatriculations de voitures neuves en Allemagne, plus grand marché de l'Union européenne, sont ressorties en repli de 1% à 254.000 unités en décembre, qui comptait deux jours ouvrés de moins que décembre 2016.

Sur l'ensemble de l'année, elles ont toutefois progressé de 2,7% à 3,44 millions d'unités, d'après les chiffres publiés jeudi par l'agence fédérale de l'automobile KBA.

"Le marché allemand de la voiture particulière a crû l'an passé pour la quatrième année consécutive et atteint ainsi le volume le plus élevé de la décennie", s'est réjoui dans un communiqué Matthias Wissmann, président de la fédération allemande de l'automobile VDA.

Le volume de ventes n'avait pas été aussi élevé depuis l'instauration en 2009, lors de la crise financière, d'une prime à la casse pour soutenir le marché.

"Il s'agit d'un très bon résultat" étant donné le niveau déjà élevé des immatriculations, estime Peter Fuss, expert automobile du cabinet de conseil EY, pour qui la santé du marché du travail allemand ainsi que les diverses primes et réductions mises en place par les constructeurs expliquent cette performance.

Mais 2018 pourrait marquer la fin de l'euphorie. M. Fuss n'attend pas de croissance du marché automobile allemand, alors que les primes à l'achat des constructeurs pour inciter les clients à dire adieu à leurs vieux diesel doivent disparaître en cours d'année.

-Diesel en chute libre-

Sans surprise, en 2017, la part de marché des moteurs diesel, qui s'était déjà effritée en 2016 dans le sillage du scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen, a poursuivi son déclin, plongeant de plus de 7 points à 38,8%.

Le cabinet EY table sur une poursuite de la dégringolade en 2018, à 33% de part de marché. Cette technologie représentait encore 45,9% des ventes de voitures neuves en 2016 et 48% en 2015.

Ce décrochage intervient alors que plusieurs villes allemandes pourraient bientôt interdire à la circulation les véhicules diesel les plus polluants.

Sur d'autres marchés européens également, le diesel fait moins recette qu'avant. En France, sa part de marché est tombée à 47,3% en 2017, passant sous la barre symbolique des 50% pour la première fois depuis l'an 2000.

En Allemagne, les voitures à essence ont profité de ce désamour. Leur part de marché a grimpé de 52,1% à 57,7% en un an.

Les motorisations alternatives représentent toujours une goutte d'eau sur le marché allemand, en dépit d'une nette progression. L'an passé, il s'est vendu près de 85.000 voitures hybrides neuves (+76%), soit 2,5% du marché, et quelque 25.000 voitures tout électrique (+120%), qui ne pèsent que 0,7% du marché.

Les primes aux voitures électriques et hybrides mises en place par Berlin à l'été 2016 ont suscité un intérêt croissant mais très limité. Fin 2017, seuls 10% de l'enveloppe de 600 millions d'euros prévue pour cette mesure avait été utilisée et un peu moins de 47.000 demandes enregistrées.

-Importateurs à l'offensive-

L'année écoulée a été particulièrement porteuse pour les importateurs. Leurs ventes ont augmenté de 7,6% et leur part de marché a progressé à 38,2% en 2017, selon leur fédération, la VDIK, qui parle de sa meilleure année depuis sa création il y a plus de soixante ans (2009 mis à part).

Chez PSA, Citroën (+8,3%) et Peugeot (+25%) ont fait nettement mieux que le marché tandis qu'Opel, depuis peu dans l'escarcelle du groupe français, a fait du surplace. Renault a enregistré une progression de 8,1%.

Le nouveau venu américain Tesla a fait des étincelles (+75%) pour une part de marché encore dérisoire (0,1%).

La domination de la marque Volkswagen s'est confirmée même si sa part de marché s'est encore étiolée (18,4%), sous l'effet d'une baisse des ventes de plus de 3% sur un an.

Dans le haut de gamme, l'allemand Mercedes (groupe Daimler) a tiré son épingle du jeu (+4,8%) tandis que ses rivaux et compatriotes Audi (-2,2%) et BMW (-0,1%) ont cédé un peu de terrain.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.