En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Allemagne: année record pour les 100 premières entreprises tirées par l'industrie lourde

| AFP | 1344 | 5 par 1 internautes
L'année 2017 a été celle de tous les records pour les 100 plus grosses entreprises allemandes, dont le chiffre d'affaires a grimpé de 7% pour s'établir à 1.250 milliards d'euros
L'année 2017 a été celle de tous les records pour les 100 plus grosses entreprises allemandes, dont le chiffre d'affaires a grimpé de 7% pour s'établir à 1.250 milliards d'euros ( ROLAND WEIHRAUCH / DPA/AFP/Archives )

Ventes, emplois, bénéfices... L'année 2017 a été celle de tous les records pour les 100 plus grosses entreprises allemandes, dont le chiffre d'affaires a grimpé de 7% pour s'établir à 1.250 milliards d'euros, selon une étude publiée mardi par le cabinet Ernst & Young (EY).

Les principales multinationales allemandes sont très majoritairement dans le vert avec, "sur les 100 premières entreprises du pays, 76 ayant augmenté leurs bénéfices et 84 leur chiffre d'affaires", déclare Mathieu Meyer, membre du directoire d'Ernst & Young Allemagne, dans un communiqué.

En pleine reprise économique, de janvier à septembre 2017, le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) des 100 principales entreprises allemandes cotées en Bourse a bondi de 21% à 109 milliards d'euros.

Côté social, l'année économique en Allemagne a été marquée par l'annonce de vastes plans de restructuration, en particulier au sein des conglomérats industriels Siemens et Thyssenkrupp. Pourtant, au 30 septembre 2017, ces 100 entreprises allemandes employaient quelque 4,9 millions de personnes à travers le monde, soit 3,5% de plus que l'année dernière à la même période, selon cette étude.

L'année 2017 a été celle de tous les records pour les 100 plus grosses entreprises allemandes, dont le chiffre d'affaires a grimpé de 7% pour s'établir à 1.250 milliards d'euros
L'année 2017 a été celle de tous les records pour les 100 plus grosses entreprises allemandes, dont le chiffre d'affaires a grimpé de 7% pour s'établir à 1.250 milliards d'euros ( BERND VON JUTRCZENKA / DPA/AFP/Archives )

Le classement - qui exclut les banques et les assureurs - est dominé par les constructeurs automobiles, le moteur infaillible de l'économie allemande malgré la crise du diesel: Daimler et Volkswagen ont enregistré les plus importantes ventes de 2017, suivies par l'opérateur Deutsche Telekom et BMW, le géant des véhicules haut de gamme.

Anomalie de ce début de millénaire, en Allemagne, ce top 100 a en 2017 toujours un parfum de deuxième révolution industrielle. Au total, 57 des 100 entreprises ayant réalisé le chiffre d'affaires le plus élevé cette année sont issues de l’industrie lourde (ingénierie mécanique et automobile, charbon et chimie).

A titre de comparaison, ce même classement aux Etats-Unis compte deux fois plus d'entreprises issues du secteur des technologies et des médias qu'en Allemagne.

Dans la première économie européenne, ce débat sur l'urgence de la "digitalisation", que l'expert d'EY qualifie de "question de survie pour l'Allemagne", est devenu en 2017 un incontournable de toute campagne électorale aussi bien que de la communication des entreprises.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…