En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-
4 774.5
-
SBF 120 PTS
3 769.59
-
DAX PTS
10 622.07
-
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+1.05 %
1.136
+0.10 %

Alimentation industrielle: sel, sucre et additifs dans la ligne de mire des parlementaires

| AFP | 287 | Aucun vote sur cette news
Un rapport parlementaire veut s'attaquer à la malbouffe et ses conséquences sur la santé
Un rapport parlementaire veut s'attaquer à la malbouffe et ses conséquences sur la santé ( JEFF PACHOUD / AFP/Archives )

Inciter le secteur agroalimentaire à mettre moins de sel, moins de gras, moins de sucre et moins d'additifs dans ses produits et éduquer les enfants à bien manger: un rapport parlementaire veut s'attaquer à la malbouffe et ses conséquences sur la santé.

Ce rapport est le fruit du travail d'une commission d'enquête, présidée par Loïc Prud'homme, député La France Insoumise (LFI), sur l'alimentation industrielle qui a conduit une quarantaine d'auditions en quatre mois.

"En 2030 on estime qu'il y aura au moins 30 millions de personnes obèses ou en surpoids en France: c'est un problème de santé publique", déclare à l'AFP Michèle Crouzet, rapporteure de la commission et députée LREM.

"Il n'est pas trop tard pour ne pas en arriver là et sauvegarder une alimentation saine et durable", juge-t-elle. Le rapport doit être voté en commission mercredi.

Premier axe de propositions: limiter "réglementairement" la teneur en sel, en sucres et en acides gras saturés des aliments transformés, qui favorise des maladies chroniques, notamment cardio-vasculaires.

Alors que "30% des apports quotidiens en sel viennent du pain en France" souligne Mme Crouzet, le rapport veut rendre obligatoire une teneur maximale en sel des produits de panification de 18 grammes par kilo de farine, déjà préconisée par l'Anses depuis 2002 - en visant 16 grammes dans trois ans.

Le rapport préconise également de ramener à 48 le nombre des additifs utilisés dans les plats cuisinés notamment, contre 338 autorisés au total, d'ici à 2025, comme c'est déjà le cas dans l'alimentation bio.

Deuxième axe: renforcer "l'éducation à l'alimentation", dès trois ans, en rendant cet enseignement obligatoire au plus tard dans l'année scolaire 2019-2020.

Le repas de midi dans les cantines scolaires devra faire partie du programme d'enseignement en faveur d'une "alimentation saine, équilibrée et durable et de la lutte contre le gaspillage alimentaire", indique le rapport.

Des commissions des menus devront obligatoirement être mises en place au sein des établissements scolaires, avec la participation de parents et des élèves.

Les cuisiniers de la restauration collective devront être mieux formés afin d'"améliorer la qualité des repas servis en milieu hospitalier" et de "lutter contre la dénutrition des personnes âgées en Ehpad".

Alors que "les personnes qui ont le moins de moyens sont les premières atteintes par l'obésité", dit Mme Crouzet, des coupons pourraient être délivrés par les Caisses d'allocations familiales (Caf) pour leur permettre de consommer plus de fruits et légumes frais.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

CS a des objectifs de croissance ambitieux dans l'industrie spatiale en Europe. Moltek serait un complément idéal aux activités de CS Space...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 10 décembre 2018 Albioma cède son activité de méthanisation en France à Evergaz   Biométhanisation Partenaires, société…

Publié le 10/12/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 10/12/2018

Global Ecopower a affiché des résultats semestriels en progression. Ainsi, le groupe a fait état d’un résultat net, part du groupe de 2,024 millions d'euros au premier semestre, contre -0,659…

Publié le 10/12/2018

Compagnie des Alpes vient de lever le voile sur ses résultats 2107/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en hausse de plus…