5 450.48 PTS
+0.00 %
5 389.50
-0.98 %
SBF 120 PTS
4 367.37
-
DAX PTS
12 834.11
-
Dowjones PTS
24 987.47
-0.41 %
7 251.41
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.48
-1.77 %

Aléna: Etats-Unis, Canada et Mexique veulent un nouveau traité ambitieux

| AFP | 285 | Aucun vote sur cette news
La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, à San Diego le 11 mai 2017
La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, à San Diego le 11 mai 2017 ( JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Les Etats-Unis, le Canada et le Mexique ont conclu dimanche leur premier cycle de discussions pour moderniser le traité commercial Aléna en s'engageant à négocier à un "rythme rapide" tout en parvenant à "un résultat ambitieux".

"L'étendue et le volume de propositions au cours de ce premier cycle de discussions reflètent l'engagement des trois pays à parvenir à un résultat ambitieux et ils montrent de nouveau l'importance de moderniser les règles régissant le plus grand traité de libre-échange du monde", ont déclaré dans un communiqué commun les pays liés depuis 1994 par ce traité de libre-échange nord américain.

Leurs négociateurs, qui étaient réunis à Washington depuis mercredi, ont indiqué avoir passé en revue "des dizaines de sujets différents" sans toutefois évoquer un quelconque progrès, ce qui souligne la difficulté de la tâche.

Ildefonso Guajardo Villarreal, un des négociateurs du Mexique, ici le 6 juin 2017 à Washington
Ildefonso Guajardo Villarreal, un des négociateurs du Mexique, ici le 6 juin 2017 à Washington ( SAUL LOEB / AFP/Archives )

Ildefonso Guajardo Villarreal, le négociateur en chef du Mexique, avait dès mercredi prévenu que la première difficulté serait de trouver un terrain d'entente, "un processus difficile", selon lui.

En évoquant les nombreux sujets de discussions (balances commerciales, dispositions sur l'emploi, sur les litiges commerciaux, etc.), le négociateur des Etats-Unis, Robert Lighthizer, avait lui-même souligné que la tâche serait "difficile".

Imposée par Donald Trump qui en a fait une priorité de sa politique économique, la modernisation du traité de l'Aléna était devenue incontournable.

Selon Rosa DeLauro, élue démocrate à la chambre des représentants américains,
Selon Rosa DeLauro, élue démocrate à la chambre des représentants américains, "l'Aléna est directement responsable de la délocalisation d'un million d'emplois bien rémunérés" Rosa DeLauro (D-CT) speaks during a hearing before the Labor, Health and Human Services, Education and Related Agencies Subcommittee of the House Appropriations Committee May 24, 2017 on Capitol Hill in Washington, DC. The subcommittee held a hearing on "Department of Education Budget." Alex Wong/Getty Images/AFPWASHINGTON, DC - MAY 24: U.S. Rep. Rosa DeLauro (D-CT) speaks during a hearing before the Labor, Health and Human Services, Education and Related Agencies Subcommittee of the House Appropriations Committee May 24, 2017 on Capitol Hill in Washington, DC. The subcommittee held a hearing on "Department of Education Budget." Alex Wong/Getty Images/AFP ( ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le président américain n'a eu de cesse de dénoncer l'Aléna qu'il qualifie de "désastre", lui attribuant la responsabilité de nombreuses disparitions d'emplois aux Etats-Unis.

Washington entend s'attaquer en particulier au problème du déséquilibre de sa balance commerciale avec le Mexique, qui, depuis la signature du traité, est passée d'un excédent de 1,6 milliard de dollars à un déficit de près de 64 milliards de dollars.

- Echéances en 2018 -

Dimanche, malgré l'ampleur du travail, les trois parties ont affiché leur volonté d'aller vite. Elles se réuniront ainsi de nouveau dans moins de deux semaines.

Les Etats-Unis veulent supprimer un dispositif favorable au Canada, notamment sur le contentieux du bois de construction
Les Etats-Unis veulent supprimer un dispositif favorable au Canada, notamment sur le contentieux du bois de construction ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

"Les négociateurs de chaque pays vont continuer leurs consultations nationales et travailler pour faire avancer l'élaboration d'un texte de négociation tout au long de la fin du mois d'août et se réuniront de nouveau au Mexique pour le second cycle de discussions du 1er au 5 septembre", ont-ils précisé.

Ensuite, "les négociations se poursuivront à ce rythme rapide" avec une troisième réunion au Canada "fin septembre" et une quatrième aux Etats-Unis "en octobre".

D'autres rencontres sont en outre prévues d'ici la fin de l'année, un rythme particulièrement rapide et très inhabituel pour ce genre de traité qui s'explique toutefois par des échéances politiques au Mexique comme aux Etats-Unis.

L'année prochaine, le Mexique tiendra en effet des élections présidentielles et parlementaires, et les Etats-Unis organiseront un scrutin législatif: le résultat de ces deux échéances est crucial, car l'accord doit être ratifié par les Parlements de chaque pays.

En outre, aux Etats-Unis, la procédure législative dite accélérée ou "fast track" qui donne au gouvernement américain des pouvoirs étendus en matière de négociation commerciale expire mi-2018 et il n'est pas garanti que les élus la prolongent facilement.

Traité de libre-échange nord-américain
Traité de libre-échange nord-américain ( John SAEKI, Marimé BRUNENGO / AFP )

La pression du calendrier est moins forte du côté d'Ottawa. Pour autant, l'enjeu est de taille puisque le Canada est à la fois le plus grand client et le plus grand fournisseur d'énergie des Etats-Unis.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a d'ailleurs qualifié cette renégociation d'"historique".

Elle a maintes souligné l'importance de ce texte, "le plus grand traité commercial au monde". "Le Canada, les Etats-Unis et le Mexique représentent conjointement le quart du PIB (Produit intérieur brut) mondial avec 7% de la population mondiale", a-t-elle martelé.

Le Mexique s'est quant à lui engagé "à obtenir un accord gagnant gagnant pour les trois pays".

Dimanche, les trois parties ont souligné qu'elles étaient engagées dans un processus devant conduire à un texte déjà rebaptisé Aléna 2.0 aux "normes du 21e siècle qui bénéficiera à tous nos citoyens".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

METabolic EXplorer (METEX), société de chimie biologique qui développe et industrialise des procédés de fermentation pour une chimie verte et durable, informe aujourd’hui avoir reçu les…

Publié le 19/06/2018

Emmanuel Macron va tenter de soutenir la chancelière allemande malmenée dans son pays en raison des questions des migrants...

Publié le 19/06/2018

Oceasoft et Chronicled, spécialisée dans les solutions logistiques intelligentes, située à San Francisco en Californie, ont signé un partenariat commercial stratégique visant à favoriser…

Publié le 19/06/2018

Nexity a confirmé, à l'occasion d'une journée investisseurs, ses objectifs 2018 et dévoilé ses guidances à l'horizon 2021. Le promoteur immobilier vise d'ici là une croissance annuelle moyenne…