5 407.38 PTS
-0.68 %
5 358.00
-0.62 %
SBF 120 PTS
4 312.74
-0.75 %
DAX PTS
12 358.99
-1.53 %
Dowjones PTS
24 024.13
-1.74 %
6 509.05
+0.00 %
Nikkei PTS
22 215.32
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Airbus Safran Launchers lance la production des Ariane 6

| AFP | 302 | Aucun vote sur cette news
Un auditoire pendant le discours du président François Hollande, dans un atelier d'Airbus Safran Launchers, aux Mureaux, le 14 novembre  2016, à l'occasion du lancement de la production d'Ariane 6
Un auditoire pendant le discours du président François Hollande, dans un atelier d'Airbus Safran Launchers, aux Mureaux, le 14 novembre 2016, à l'occasion du lancement de la production d'Ariane 6 ( IAN LANGSDON / POOL/AFP/Archives )

Airbus Safran Launchers (ASL) a annoncé le lancement de la production des modèles de qualification, destinés aux essais au sol d'Ariane 6, dont le premier vol est prévu en 2020, a l'issue d'une revue de maturité du programme.

"La conclusion positive de cette revue permet d'engager la production des modèles de qualification au sol d'Ariane 6", a indiqué le groupe lors d'une visite de presse de son site des Mureaux (Yvelines).

"Le premier vol d'Ariane 6 est prévu en 2020", a-t-il ajouté.

Ariane 6 sera un lanceur flexible, modulaire et compétitif qui existera en deux versions, Ariane 62 et Ariane 64. Il est particulièrement adapté aux constellations de satellites.

L'objectif est de garantir la continuité de l'accès européen à l'espace et de réduire de moitié les coûts de lancements par rapport à l'actuelle Ariane 5, afin de faire face à une compétition de plus en plus vive dans le domaine des lanceurs.

"Nous respectons ainsi les délais et nos engagements", a déclaré Alain Charmeau, le patron d'ASL, lors d'une visite du site des Mureaux.

"Cette mise en production des éléments de qualification d'Ariane 6 est une étape importante, qui traduit l'originalité et l'efficacité du processus industriel mis en place pour son développement, sa production et son exploitation", a-t-il ajouté.

Selon ASL, la revue a confirmé que la maturité de l'industrialisation d'Ariane 6 est suffisante pour lancer la production des modèles de qualification au sol du futur lanceur européen, conformément aux objectifs du programme.

"Avec le passage de la +Maturity Gate 6.1+ (jalon de maturité, ndlr), ASL et ses partenaires industriels franchissent une étape majeure du développement d'Ariane 6, sous contrat avec l'Agence Spatiale Européenne (ESA)", a-t-il ajouté.

Cette revue d'industrialisation a réuni, du 27 mars au 20 avril 2017, ASL et ses partenaires industriels, ainsi que des experts indépendants. ASL explique que le futur lanceur européen est développé en utilisant des étapes de validation appelées "Maturity Gates", comme dans l'industrie aéronautique, et va démarrer la production des premiers lanceurs pour vols d'ici la fin de l'année, après le franchissement de la "Maturity Gate 6.2."

La méthode de développement Ariane 6, appelée "Ariane 6 Way", comporte 15 étapes majeures, dont 6 ont déjà été franchies.

La "Maturity Gate 6.2" doit se tenir fin 2017, pour démarrer la production des premiers lanceurs Ariane 6 pour vols.

La "Maturity Gate 11" donnera le feu vert au premier vol du lanceur.

Un test complet, réalisé au sol, des procédures de remplissage et de mise à feu du lanceur, simulant la totalité d'un vol, soit 10 minutes, sera réalisé au deuxième semestre 2019, a annoncé Patrick Bonguet, le responsable du programme Ariane 6.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2018

Orange sera sur le pont demain avec la publication des résultats de son premier trimestre 2018...

Publié le 25/04/2018

Credit Suisse a relevé son objectif de cours sur Kering de 460 à 515 euros tout en réitérant son opinion Surperformance. Le broker a revu à la hausse ses estimations de résultats 2018/2020…

Publié le 25/04/2018

22 Milliards de livres...

Publié le 25/04/2018

Airbus et Dassault Aviation vont travailler ensemble sur le futur système de combat aérien européen, ont annoncé les deux sociétés...

Publié le 25/04/2018

Cet accord historique porte sur le développement et la réalisation d'un avion de combat européen de nouvelle génération Il assure le leadership technologique de…