En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 783.68 PTS
-0.61 %
4 791.0
-0.28 %
SBF 120 PTS
3 817.66
-0.37 %
DAX PTS
10 709.10
-0.73 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.141
+0.16 %

Airbus remporte un gros contrat pour deux satellites auprès d'Eutelsat

| AFP | 259 | Aucun vote sur cette news
Le logo d'Airbus photographié devant le site de Blagnac, le 7 mars 2018
Le logo d'Airbus photographié devant le site de Blagnac, le 7 mars 2018 ( PASCAL PAVANI / AFP/Archives )

Airbus a remporté auprès d'Eutelsat un important contrat pour la fourniture de deux gros satellites de télédiffusion destinés à la flotte HotBird de l'opérateur satellitaire, ont annoncé lundi les deux groupes.

Ce programme représentant plusieurs centaines de millions d'euros est une bonne nouvelle pour le groupe européen, dans un marché qui reste déprimé.

Ces deux nouveaux satellites qui couvriront la zone Europe et Moyen-Orient, vont remplacer les trois satellites actuels de moindre capacité qu'exploite Eutelsat sur sa position à 13° Est. Leur lancement est prévu en 2021.

La constellation HotBird diffuse un millier de chaînes de télévision vers plus de 135 millions de foyers en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Cette annonce donne un coup de fouet à un marché des satellites commerciaux déprimé depuis deux ans, avec un net recul des commandes. "C'est une très bonne nouvelle", s'est réjoui Nicolas Chamussy, le directeur général des systèmes spatiaux au sein d'Airbus, dans un entretien à l'AFP.

Le marché des satellites reste "assez déprimé" cette année, a-t-il rappelé, en soulignant qu'"il y a eu jusqu'à présent cinq satellites télécom" en 2018 (hors ce contrat, ndlr), contre 8 à 12 les années précédentes.

Elle vient confirmer aussi la place de leader du constructeur européen sur le segment des satellites à propulsion électrique, qui permet de d'emporter une charge utile plus importante pour une même masse à la place du carburant dans les satellites traditionnels.

Ces deux satellites sont les 9e et 10e à propulsion électrique développés par Airbus, ce qui fait du groupe européen "de loin le premier mondial", selon Nicolas Chamussy. Ces deux satellites auront une capacité de 22 kilowatts, pour une masse de 4,5 tonnes grâce à la propulsion électrique.

Ils seront basés sur la plateforme Eurostar Neo d'Airbus, qui combine une capacité de charge utile accrue et des systèmes de contrôle de puissance et thermique plus efficaces.

Rodolphe Belmer, alors directeur général du groupe Canal, lors d'un discours à Paris, le 20 septembre 2012
Rodolphe Belmer, alors directeur général du groupe Canal, lors d'un discours à Paris, le 20 septembre 2012 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

"Il est rare d'avoir une commande aussi importante surtout à l'heure actuelle où les marchés spatiaux sont en contraction", a souligné Rodolphe Belmer, le directeur général d'Eutelsat à l'AFP. "Ce sont des satellites électriques extrêmement puissants, qui permettent d'avoir un signal de meilleure qualité", a-t-il précisé en indiquant qu'ils seront fabriqués en partie en France et en partie au Royaume-Uni.

Le développement de la plateforme Eurostar Neo a été soutenu par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et les agences spatiales européennes dans le cadre du programme ARTES-14 conduit par l'ESA et le Centre national d'études spatiales (CNES), et largement soutenu par l'Agence spatiale britannique (UKSA).)

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Oceasoft, concepteur de capteurs intelligents et connectés pour l’industrie, annonce avoir demandé à Euronext la suspension de la cotation de ses actions sur Euronext Growth à compter du lundi…

Publié le 10/12/2018

Comme nous l'avions prévu, les risques de baisse sur AB INBEV se sont avérés réels. Nous conseillons donc d'encaisser rapidement la plus-value sur le put warrant (L532S). Recommandé le 03/12/2018…

Publié le 10/12/2018

Nexans et Marais Laying Technologies Australia, filiale de Tesmec Group, ont noué un partenariat au sein d'un consortium en vue de la fourniture d'un service complet de câbles collecteurs destinés…

Publié le 10/12/2018

Eramet s'effondre de 12% à 57,2 euros à l'ouverture du marché, au plus bas depuis 14 mois...

Publié le 10/12/2018

Joël Séché a apporté à la société Groupe Séché, holding familiale qui contrôle Séché Environnement, 402.399 actions Séché Environnement qu'il détenait en direct. A la suite de cet…