5 493.99 PTS
-
5 510.5
-
SBF 120 PTS
4 394.22
-
DAX PTS
13 183.96
-
Dowjones PTS
26 115.65
+1.25 %
6 810.28
+1.09 %
Nikkei PTS
24 047.46
+0.75 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Malgré un bon trimestre, Airbus redoute l'impact des enquêtes judiciaires

| AFP | 209 | Aucun vote sur cette news
Logo à l'entrée de l'usine Airbus at the entrée de l'usine Airbus de Bouguenais (Loire-Atlantique) le 20 mars 2017
Logo à l'entrée de l'usine Airbus at the entrée de l'usine Airbus de Bouguenais (Loire-Atlantique) le 20 mars 2017 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Airbus, visé par des enquêtes dans des affaires de corruption, redoute l'"impact substantiel" que pourrait avoir sur ses résultats une condamnation à payer des amendes, a indiqué le groupe mardi malgré de bonnes performances au troisième trimestre.

Le constructeur européen Airbus est sous le coup d'investigations pour des irrégularités sur des transactions, des faits qu'il a lui-même dénoncés en 2016 auprès des autorités judiciaires britanniques et françaises pour mettre le groupe à l'abri d'éventuelles poursuites, notamment américaines, grâce aux dispositions contenues dans les lois britannique (UK Bribery Act) et française (loi Sapin II).

Le groupe est visé par deux autres enquêtes en Autriche et en Allemagne autour de la vente d'avions de combat de type Eurofighter à Vienne.

"La condamnation potentielle au paiement d'amendes (et des sommes correspondantes) ou de toute autre sanction découlant des enquêtes du SFO (Serious fraud office, en Grande-Bretagne, ndlr) et du PNF (Parquet national financier, en France, ndlr) dépendra des conclusions factuelles et juridiques finales, et pourrait avoir un impact substantiel sur les résultats financiers, commerciaux et opérationnels d'Airbus", a précisé le groupe lors de la publication de ses résultats trimestriels.

L'avionneur a précisé ne pas être en mesure d'estimer "la probabilité et l'étendue" des conséquences de ces affaires.

Le constructeur européen a par ailleurs indiqué avoir découvert "certaines inexactitudes dans les déclarations faites au Département d'Etat américain au titre de la Partie 130 de la réglementation américaine sur la commercialisation d'armes (ITAR)".

Ces constatations ont été "transmises aux autorités américaines compétentes, avec lesquelles Airbus coopère pleinement", a-t-il précisé, ajoutant qu'il était prématuré d'en mesurer les conséquences financières ou autres.

Sur le plan des résultats, le groupe a annoncé un bénéfice net trimestriel multiplié par sept par rapport à l'été 2016 grâce à un effet de change favorable, mais le bénéfice net n'a progressé que de 2% sur neuf mois à 1,85 milliard d'euros.

La branche avion commerciale du groupe reste pénalisée par les retards de livraison des moteurs PW1000G de Pratt and Whitney destinés à l'A320neo, la version remotorisée et moins gourmande en carburant de son moyen-courrier vedette.

"Des progrès significatifs ont été réalisés sur des solutions aux problèmes techniques", a expliqué Harald Wilhelm, directeur financier du groupe, au cours d'une conférence de presse téléphonique ajoutant que les moteurs modifiés seront montés sur les avions au premier trimestre 2018, après avoir été testés.

En raison de cette situation, le nombre de livraisons d'A320neo devrait "désormais être légèrement en-deçà" de l'objectif de 200 que le groupe s'était fixé pour 2017.

L'A320neo est aussi proposé avec une motorisation Leap-1A de CFM International - la co-entreprise du français Safran et de l'Américain General Electric (GE).

Le nombre total de livraisons d'avions devrait être "légèrement en-dessous de 720", un chiffre en ligne avec les prévisions de plus de 700 appareils, a-t-il précisé.

- "Défis complexes" pour l'A400M -

Concernant l'avion de transport militaire européen A400M dont le programme a connu d'importants surcoûts et retards, ainsi que des problèmes techniques, il reste soumis à d'importants défis, selon l'avionneur.

"La réalisation des capacités techniques contractuelles et les coûts associés demeurent des défis extrêmement complexes. Il en est de même pour la sécurisation de commandes suffisantes à l'export, la réduction des coûts, l'efficience industrielle et le risque commercial", a-t-il précisé dans son communiqué de résultats.

Douze A400M ont été livrés au cours des neuf premiers mois de l'année, contre onze durant la même période en 2016.

"Les niveaux de production ont été ajustés pour absorber les stocks", a précisé le groupe, ajoutant que l'ensemble de ces "défis pourraient avoir un impact significatif sur le programme".

Le constructeur précise que des discussions sont en cours avec les pays clients (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Turquie) et l'OCCAR, une organisation européenne intergouvernementale qui gère des programmes d'équipements militaires, "pour lever les risques sur le programme A400M".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

La trésorerie du Groupe au 31 décembre 2017 s'établit à 23,2 ME...

Publié le 17/01/2018

L'opération reste soumise à l'approbation de l'Autorité de la Concurrence...

Publié le 17/01/2018

Apple a annoncé qu'il paierait 38 Mds$ de taxes de rapatriement, ce qui implique que le groupe va ramener aux Etats-Unis la très grande majorité des 253 Mds$ détenu à l'étranger.

Publié le 17/01/2018

T101 est destiné pour une immunothérapie intégrant la technologie de TG1050 de Transgene contre l'hépatite B chronique...

Publié le 17/01/2018

Ce produit est en effet susceptible de générer dans certaines circonstances un risque d'inflammation...

CONTENUS SPONSORISÉS