En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Airbnb se lance dans la réservation de restaurants

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
La plateforme en ligne américaine Airbnb a ouvert la possibilité de réserver, depuis son site ou son application, une table dans 700 restaurants de 16 villes des Etats-Unis
La plateforme en ligne américaine Airbnb a ouvert la possibilité de réserver, depuis son site ou son application, une table dans 700 restaurants de 16 villes des Etats-Unis ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

La plateforme en ligne américaine Airbnb a ouvert la possibilité de réserver, depuis son site ou son application, une table dans 700 restaurants de 16 villes des Etats-Unis, nouvelle étape de sa diversification.

Pour ce faire, la startup qui n'a pas encore dix ans (2008) s'est appuyée sur l'application spécialisée Resy, dont elle est devenue actionnaire minoritaire.

"Ils font une interface de restaurants de classe mondiale et nous n'avons pas nécessairement l'intention d'aller dans ce métier", a expliqué à l'AFP Joe Zadeh, vice-président d'Airbnb en charge de l'application multi-services "Trips", lancée en novembre 2016.

La plateforme qui a fait son succès avec la réservation de logements chez l'habitant revendique une approche qualitative, par opposition à des sites de référencement exhaustifs type Yelp ou TripAdvisor.

"Nous ne voulons pas mettre tous les restaurants sur notre plateforme", prévient Joe Zadeh, "seulement ceux où les voyageurs devraient aller."

Interrogé sur le modèle économique de cette nouvelle offre et sur les revenus qu'elle doit générer pour Airbnb, le dirigeant n'a pas souhaité donner de détail.

Cette ouverture vers les restaurants et une industrie déjà existante peut-elle contribuer au réchauffement des relations avec les autorités de la ville et de l'Etat de New York, qui a voté fin 2016 une loi restreignant le champ des locations sur la plateforme?

"Nous voulons toujours être vu comme une source de bien pour la collectivité", répond succinctement Joe Zadeh.

Autre vecteur de développement de la plateforme valorisée en mai à 31 milliards de dollars, les "expériences", qui permettent à des tiers de proposer des activités payantes aux utilisateurs de la plateforme, dans la ville qu'ils visitent.

L'offre existe désormais dans 40 villes, dont New York, qui était la dernière grande métropole à ne pas faire partie du groupe, mais l'a rejoint il y a quelques jours.

Balade en side-car dans Brooklyn, tatouage dans un salon renommé du Lower East Side ou visite de ruches à Staten Island, l'éventail d'"expériences" est déjà large.

Joe Zadeh assure qu'Airbnb a reçu des dizaines de milliers de propositions d'"expériences" dans les villes d'accueil, mais en a écarté la majorité.

"Nous ne voulons pas faire de tourisme de masse", martèle-t-il, mais ne travailler qu'avec des intervenants " dont la passion et l'expertise sont grandes".

Selon Joe Zadeh, des tiers parviennent déjà à générer, par ce biais, plus de 100.000 dollars de chiffre d'affaires en rythme annuel.

Petit à petit, Airbnb construit une "plateforme de voyage", explique le dirigeant. "Notre rêve est de nous investir dans l'ensemble du voyage."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…