En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-0.54 %
5 156.50
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-0.43 %
DAX PTS
11 715.03
-0.52 %
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
+0.03 %
1.150
-0.01 %

Air France: le nouveau patron rencontre pour la première fois l'intersyndicale

| AFP | 220 | Aucun vote sur cette news
Benjamin Smith, nouveau patron d'Air France-KLM. Photo du 7 décembre 2016 fournie par Air Canada
Benjamin Smith, nouveau patron d'Air France-KLM. Photo du 7 décembre 2016 fournie par Air Canada ( HO / AIR CANADA/AFP/Archives )

Benjamin Smith, le nouveau directeur général d'Air France, rencontre lundi à la mi-journée pour la première fois l'intersyndicale en vue de relancer le dialogue sur la question cruciale des salaires, en suspens après une série de grèves et le départ du précédent patron du groupe.

L'ex-numéro deux d'Air Canada a décidé de faire sa priorité de la résolution du conflit social qui agite la compagnie aérienne française depuis le début de l'année.

Deux semaines seulement après son arrivée à la direction exécutive d'Air France-KLM, Ben Smith a donc convié l'intersyndicale aux Invalides, dans les bureaux parisiens d'Air France, pour une "réunion de travail et d'échanges" à partir de 12H30, selon l'invitation envoyée aux syndicats.

Composée d'organisations de pilotes (SNPL et Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD), l'intersyndicale réclame toujours une hausse générale des salaires de 5,1%, correspondant à l'inflation sur la période 2012-2017.

Si M. Smith a déjà rencontré séparément plusieurs syndicats représentatifs, dont la CFE-CGC, la CFDT ou le SNPL, premier syndicat des pilotes d'Air France, l'intersyndicale lui permettra de s'entretenir avec des syndicats non représentatifs et d'aborder directement la question des salaires.

La partie sera serrée. Quinze journées de grève de février à mai ont coûté 335 millions d'euros à la compagnie et le conflit a débouché sur la démission de Jean-Marc Janaillac, son prédécesseur, désavoué par le personnel lors d'une consultation sur un accord salarial lancée par la direction.

- Le DRH sur le départ -

L'annonce de la rémunération de Ben Smith, nommé le 16 août après trois mois de laborieuses recherches, avait fait grincer des dents du côté des salariés, et la nationalité étrangère du dirigeant de 47 ans avait été décriée par certains syndicats.

Depuis sa prise de fonction, M. Smith a tenté de montrer patte blanche, tant auprès des représentants du personnel que des salariés, en allant très vite à la rencontre des syndicats et en promettant en français, dans une vidéo interne, d'investir 50% de sa rémunération fixe en titres du groupe.

Gilles Gateau en 2013
Gilles Gateau en 2013 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

La démission jeudi dernier de Franck Terner, directeur général d'Air France qui était au premier rang dans les négociations tendues avec l'intersyndicale au premier semestre, signale par ailleurs un nouveau cycle dans les discussions sur les salaires.

D'autant que c'est Ben Smith lui-même qui le remplace à ce poste, un intérim censé durer au maximum jusqu'à fin décembre, le temps de trouver un remplaçant.

Autre départ, annoncé lundi matin: celui de Gilles Gateau, directeur général adjoint de la compagnie chargé des ressources humaines. Cet ancien collaborateur de Manuel Valls à Matignon, très contesté par l'intersyndicale, cessera ses fonctions le 12 octobre "avant de quitter l'entreprise", selon des sources syndicales relayant une communication interne.

Mais pour Yannick Floc'h, membre du SNPL Air France, "peu importe les hommes, ce qui compte ce sont les solutions".

Exaspérés par un dialogue salarial au point mort depuis le printemps et six ans de gel des salaires, les syndicats veulent des avancées rapides.

"On attend quelque chose de cette réunion, on va voir la tonalité" qu'elle prendra, a déclaré à l'AFP Pierrick Palanque, membre du bureau du SNPL Air France, juste avant la rencontre. "Ce sera décisif", a-t-il estimé, indiquant que l'intersyndicale se concerterait après la réunion avec Ben Smith.

Christophe Malloggi, de FO, espère lui "une nouvelle dynamique" dans les négociations sur les salaires.

La CGT a pour sa part averti que "la proposition que fera Benjamin Smith" lors de la réunion avec l'intersyndicale "sera déterminante sur la relance ou le solde du conflit", en se disant "prête à repartir au combat".

M. Smith a prévenu qu'il prendrait le temps nécessaire pour sortir du conflit. "Nous découvrirons ensemble le chemin pour parvenir à un accord, même si cela doit prendre un an", a-t-il déclaré dans un entretien à Paris Match paru jeudi. Tout en rappelant l'urgence pour le groupe de mettre derrière lui ce conflit, dans un secteur en proie à une rude concurrence.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Contrat en vue pour Derichebourg pour la cession des activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement urbain et de traitement de déchets en Italie...

Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...