5 281.58 PTS
-
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
-
DAX PTS
12 451.96
-
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 963.58
+1.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Air France: l'accord salarial 2018 dénoncé par une majorité de syndicats

| AFP | 150 | Aucun vote sur cette news
Un Airbus A340 de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, le 20 novembre 2009
Un Airbus A340 de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, le 20 novembre 2009 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

L'accord salarial 2018 signé à Air France va devenir caduc en raison du véto mis par une majorité de syndicats, qui le jugent "totalement insuffisant" et réclament la reprise des négociations, sur fond de menace de grève, a-t-on appris mardi auprès d'eux.

Les organisations CGT, SNPNC/FO, l'Unsa et les syndicats de pilotes SNPL et Spaf, qui totalisent 52,6% des voix, ont décidé de faire valoir leur droit d'opposition pour bloquer l'accord signé par la CFE/CGC et la CFDT.

Celui-ci prévoit une augmentation générale - la première depuis 2011 - de 0,6% au 1er avril et 0,4% au 1er octobre, pour tous, et une enveloppe d'augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté...) de 1,4 % pour les agents au sol.

Accorder ces sommes, alors que "2017 s'annonce comme une année exceptionnelle pour Air France" sur un plan financier, "est totalement insuffisant", a signifié FO.

Les différentes mesures "ne compensent aucunement l'inflation subie depuis 2011" et restent très éloignées "des demandes de certains d'une augmentation de 6% ou d'une augmentation uniforme de 200 euros" mensuels, a insisté l'Unsa.

L'usage du droit d'opposition, "une démarche forte et inédite" à Air France, vise à "ouvrir de nouvelles négociations", selon le syndicat.

"Le but c'est bien évidemment d'aller chercher ces 6%", a indiqué à l'AFP Vincent Salles de la CGT, estimant que l'offre de la direction ne représentait que "0,55% d'augmentation générale" sur une année complète.

Une intersyndicale doit se tenir jeudi pour tenter de bâtir des revendications communes, d'après des sources syndicales qui évoquent également la possibilité d'une grève.

Air France "a indiqué aux organisations syndicales opposées à la mise en place de cet accord que les négociations ne pourraient pas être rouvertes", a rappelé la direction dans une déclaration écrite à l'AFP.

En outre, "un conflit serait destructeur à un moment où la compagnie a retrouvé une dynamique de croissance lui permettant d'envisager une politique d'augmentation générale pour la première fois depuis 2011", a-t-elle souligné.

Dans une communication interne, consultée par l'AFP, l'entreprise avait indiqué qu'"à défaut d'accord, la direction serait amenée à mettre en œuvre unilatéralement des mesures d'amélioration salariale moins favorables".

Elle pourrait néanmoins revenir sur ce point. "La direction étudie la possibilité de préserver la proposition la plus favorable au bénéfice de l'ensemble des salariés", a-t-elle précisé mardi à l'AFP.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

Le Premier ministre, qui visitait vendredi une usine L'Oréal, n'est pas inquiet après l'annonce par Nestlé de la non reconduction du pacte d'actionnaires qui le lie à la famille Bettencourt…

Publié le 16/02/2018

Le Gabon a annoncé vendredi la réquisition de la SEEG, filiale eau et électricité du groupe français, ainsi que son intention de résilier son contrat de concession.

Publié le 16/02/2018

Le désaccord concernant les conditions de diffusion des chaînes de TF1 sur le réseau d'Orange se poursuit. Orange a annulé des campagnes publicitaires prévues sur TF1...

Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

CONTENUS SPONSORISÉS