En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Aides aux entreprises: Gattaz pas hostile à une baisse sous conditions

| AFP | 268 | Aucun vote sur cette news
Le président du Medef Pierre Gattaz se déclare pas hostile à une réduction des aides aux entreprises, voulue par le gouvernement, à condition qu'elle s'accompagne d'une baisse de la dépense publique lors d'une conférence de presse le 12 juin 2018 au Medef
Le président du Medef Pierre Gattaz se déclare pas hostile à une réduction des aides aux entreprises, voulue par le gouvernement, à condition qu'elle s'accompagne d'une baisse de la dépense publique lors d'une conférence de presse le 12 juin 2018 au Medef ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le président du Medef Pierre Gattaz a assuré mardi qu'il n'était pas hostile à une réduction des aides aux entreprises, voulue par le gouvernement, à condition qu'elle s'accompagne d'une baisse de la dépense publique et d'une simplification fiscale.

"Les entreprises n'ont pas besoin d'aides, elles sont besoin d'air", a assuré lors d'une conférence de presse M. Gattaz, citant son père Yvon Gattaz, président du CNPF (l'ancêtre du Medef) entre 1981 et 1986.

Les aides publiques aux entreprises "ne sont en réalité pas des aides" mais "des dispositifs d'incitation fiscale, dans un environnement qui reste très compliqué", a toutefois assuré le président du Medef, qui quittera ses fonctions le 3 juillet.

Elles ont "été mises en place dans un environnement que vous connaissez depuis 30 ans", marqué par une pression fiscale "élevée" pour les entreprises, avec notamment "des impôts de production" supérieurs de "60 milliards" à ceux en vigueur en Allemagne, a-t-il dit.

Pour M. Gattaz, "si l'on veut baisser ces incitations fiscales, il faut prendre le mal à la racine", en baissant la pression fiscale et en réduisant la dépense publique, actuellement la plus élevée en Europe à 56,4% du PIB en 2017, contre 49% en moyenne dans l'UE, d'après des données de l'OCDE.

"Mon idée c'est de dire: +enlevez cinq milliards si vous voulez, mais en face, baissez la dépense publique de cinq milliards+", a ajouté M. Gattaz.

Le gouvernement a annoncé fin mai vouloir réduire de cinq milliards d'euros au cours du quinquennat les aides publiques aux entreprises, dans le cadre des efforts d'économies destinés à réduire la dépense publique.

L'exécutif, qui a engagé pour cela un réexamen de l'ensemble des 140 milliards d'euros dont bénéficient les entreprises, notamment via les crédits d'impôts, n'a pas précisé à ce stade les pistes qu'il entendait suivre pour tenir cet objectif.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a toutefois exclu lundi de revenir sur la baisse prévue de l'impôt sur les sociétés (IS), qui doit passer de 33% à 25% d'ici 2022, et sur le crédit impôt recherche (CIR), jugé "indispensable" à l'activité des entreprises.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...