En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 195.95 PTS
-
5 192.00
-
SBF 120 PTS
4 120.48
-
DAX PTS
11 401.97
+0.82 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
-0.06 %
1.134
-0.03 %

Affaire Ghosn: les avocats de Renault dénoncent "les dérapages" de Nissan

| AFP | 277 | Aucun vote sur cette news
Les avocats de Renault dénoncent
Les avocats de Renault dénoncent "les dérapages" de Nissan ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Les avocats de Renault dénoncent "les dérapages" de Nissan et s'indignent des méthodes utilisées pour interroger des salariés du constructeur français, dans une lettre adressée à leurs homologues du constructeur japonais publiée par l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche.

Dans cette lettre, datée du 19 janvier, les avocats du constructeur français expriment leurs "sérieuses préoccupations sur les méthodes de Nissan et celles de son conseil juridique pour conduire leur enquête interne et la façon dont ils ont traité quelques salariés de Renault".

Ce document, d'une dizaines de pages, a été envoyé par le cabinet Quinn, Emanuel, Urquhart & Sullivan, à leurs homologues de Nissan, Latham & Watkins, précise le journal.

"Renault a accumulé suffisamment de preuves pour comprendre et regretter quelles étaient les méthodes utilisées par Nissan et ses avocats pour chercher à faire interroger des salariés de Renault par le bureau du procureur public japonais", ont-ils assuré.

Selon le JDD, Nissan et ses avocats ont cherché "en France des éléments confortant l'accusation contre Carlos Ghosn après l'arrestation de ce dernier et sans en référer à son allié".

"De même, ils ont également essayé de fouiller les appartements" de l'ex-patron de l'alliance Renault-Nissan "au Brésil, au Liban et aux Pays-Bas sans informer Renault", a poursuivi le journal.

Un porte-parole de Nissan, Nicholas Maxfield, a déclaré dimanche à l'AFP que la lettre avait "déjà été évaluée et suscité une série de réponses écrites et verbales de la part des avocats externes" du constructeur japonais.

"Les communications en question ne reflètent pas l'état actuel des discussions avec Renault et ses avocats", a-t-il ajouté. Nissan a toujours souhaité un "dialogue ouvert et direct avec ses partenaires afin de contribuer à mettre au jour les faits pertinents".

Interpellé à Tokyo le 19 novembre, M. Ghosn est incarcéré au Japon, soupçonné d'abus de confiance et de minoration de revenus dans les déclarations aux autorités boursières de 2010 à 2018.

M. Ghosn, qui était à la tête de Renault depuis 2005, a démissionné de son poste fin janvier. Il avait auparavant été démis de la présidence de Nissan et Mitsubishi à la suite des premières révélations.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2019

Median Technologies présentera les résultats d'une étude conduite en collaboration avec Sanofi...

Publié le 20/02/2019

La date de détachement du dividende est prévue au mercredi 29 mai...

Publié le 20/02/2019

Le chiffre d'affaires tombe à 226,28 ME en 2018...

Publié le 20/02/2019

Icade est notée BBB+/ Perspective stable par S&P...

Publié le 20/02/2019

Les perspectives sont florissantes pour l'exercice 2019 avec un objectif de livraison de 80 demi-heures de nouvelles productions...