En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 309.90 PTS
-3.38 %
5 334.50
-2.89 %
SBF 120 PTS
4 215.94
-3.37 %
DAX PTS
11 890.35
-3.86 %
Dow Jones PTS
25 409.36
-1.39 %
8 461.83
+0.3 %

Aéroport de Nice: le projet d'extension attaqué au tribunal

| AFP | 241 | 5 par 1 internautes
Un A380 à l'approche à l'aéroport de Nice en décembre 2019.
Un A380 à l'approche à l'aéroport de Nice en décembre 2019. ( VALERY HACHE / AFP/Archives )

Trois associations de défense de l'environnement ont annoncé mercredi avoir déposé un recours au tribunal administratif contre le projet d'extension de l'aéroport de Nice Côte d'Azur, deuxième hub international de France après Paris.

L'aéroport qui a accueilli en 2019, 14,5 millions de passagers pense atteindre les 21 millions d'ici 10 ans.

"Nous voulons que les travaux soient suspendus immédiatement", a précisé à l'AFP Thierry Bitouzé, un cadre de grande entreprise qui anime le Collectif citoyen 06 avec l'ancien pilote de ligne Airy Chrétien.

Tous deux sont partie prenante de l'action au tribunal au côté de France Nature Environnement Provence Alpes Côte d'Azur (PACA) et Alpes-Maritimes et du Collectif pour les réalisations écologiques Capre 06.

"On veut nous faire croire que c'est juste un petit bâtiment d'aérogare qu'on agrandit alors que dans le dossier il y a en perspective la création d'un troisième terminal, d'un grand parking et même d'un dépôt de kérosène de cinq millions de litres en bordure de Nice", a ajouté M. Bitouzé.

Il a dénoncé la façon dont le projet a été "saucissonné" en plusieurs parties pour éviter une concertation nationale, obligatoire à partir d'un certain seuil devant la Commission nationale du débat public (CNDP).

"C'est un subterfuge. En réalité, c'est un très grand projet qui n'a qu'un objectif: provoquer la hausse du nombre de passagers de 56% d'ici 2030. On est déjà en sur-tourisme et ils veulent autant de touristes toute l'année que pendant l'été, une aberration!", dit-il.

Le projet sur 25.000 m2 est visé par un référé suspension et une demande d'annulation du permis de construire. Il prévoit la construction de six salles d'embarquement supplémentaires avant l'été 2021, d'une salle d'enregistrement des bagages en 2022 et de livraison de bagages en 2023.

Le projet est soutenu par le maire LR de Nice Christian Estrosi qui y voit "un soutien à l'économie".

"Aujourd'hui, nous accueillons des gens qui arrivent de l'étranger et qui attendent une heure à une heure et demie pour le passage de la police aux frontières parce qu'il n'y a pas assez d'espace, vous trouvez que la France doit recevoir dans de mauvaises conditions ceux qui nous visitent?", a-t-il lancé mardi sur BFM TV/RMC, qualifiant les adversaires d'"écolos de théâtre".

La hausse continue depuis dix ans du nombre de passagers à Nice génère davantage d'avions, mais grâce à l'amélioration de la flotte et du taux de remplissage, le nombre de mouvements progresse quatre fois moins vite que le nombre de passagers, selon l'aéroport. Ce dernier prévoit de baisser ses redevances pour les avions plus propres au roulage.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/02/2020

Une erreur s'est malencontreusement glissée dans notre précédente dépêche. Les revenus 2019 sont de 68 000 et non 63 000 euros. Suit une version corrigée de l'article. Nanobiotix a publié un…

Publié le 28/02/2020

Nanobiotix a publié un chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2019 de 20 000 euros. Les revenus 2019 du spécialiste de la nanomédecine sont de 63 000 euros. La position de trésorerie au 31…

Publié le 28/02/2020

Unibel a publié un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros pour l'exercice 2019, en croissance de 2,8%, ou +1% en croissance organique. Selon le groupe, celle-ci aurait été de +2% hors impact…

Publié le 28/02/2020

A la suite de ses récentes publications, le groupe Renault souhaite préciser que le plan d’optimisation, mentionné lors de la publication des résultats annuels 2019, et ayant pour ambition de…

Publié le 28/02/2020

Iliad S.A. annonce avoir finalisé vendredi, conformément à l’accord annoncé le 3 septembre dernier, la mise en œuvre de son partenariat stratégique avec InfraVia (fonds d’infrastructure…