En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 196.11 PTS
+0.00 %
5 193.50
+0.00 %
SBF 120 PTS
4 120.70
+0.01 %
DAX PTS
11 423.28
+0.19 %
Dowjones PTS
25 865.15
-0.34 %
7 048.63
-0.19 %
1.133
-0.15 %

Aeroflot annonce une commande record de 100 Superjet russes

| AFP | 452 | Aucun vote sur cette news
Un Sukhoi Superjet 100 présenté lors d'un show aérien le 18 juillet 2017 à Zhukovsky dans la environs de Moscou
Un Sukhoi Superjet 100 présenté lors d'un show aérien le 18 juillet 2017 à Zhukovsky dans la environs de Moscou ( Mladen ANTONOV / AFP/Archives )

La première compagnie aérienne russe, Aeroflot, a annoncé lundi avoir passé une commande record de 100 avions Superjet 100, le premier appareil civil lancé en Russie depuis la fin de l'URSS.

"Nous avons signé le plus gros accord de livraison de l'histoire d'Aeroflot, sous lequel l'entreprise recevra 100 SSJ100 modernes et fabriqués en Russie", a déclaré le directeur général d'Aeroflot, Vitali Saveliev, cité dans un communiqué de la compagnie.

Aeroflot, qui attend aussi la livraison de 50 moyens-courriers russes MC-21 dont les premiers vols datent de mai 2017, "opèrera d'ici 2026 plus de 200 avions fabriqués en Russie".

Aeroflot a signé cet accord avec la société publique russe United Aircraft Corporation (UAC), maison mère de l'avionneur Soukhoï qui construit le Superjet, à Vladivostok (Extrême-Orient), en marge d'un forum économique auquel participe Vladimir Poutine.

La somme de la commande n'a pas été précisée mais s'élèverait à plus de trois milliards de dollars, selon le quotidien économique Vedomosti.

Aeroflot est déjà le plus gros opérateur du Superjet, le premier transporteur aérien russe ayant annoncé vendredi la réception prochaine de son cinquantième modèle.

Le Superjet 100, mis en service en 2011 par Soukhoï avec la participation de l'italien Finmeccanica et de nombreux équipementiers européens, porte les espoirs de renouveau de l'industrie aéronautique russe, tombée en ruines dans la période post-soviétique.

Ce bimoteur d'une centaine de places, d'un prix catalogue d'environ 50 millions de dollars, a été conçu pour faire concurrence au brésilien Embraer et au canadien Bombardier.

Son premier vol a eu lieu en 2008 et le premier appareil a été livré à la compagnie arménienne Armavia en avril 2011. En Russie, il est exploité par Aeroflot et par la compagnie sibérienne Iakoutia.

Si les compagnies Lao Central (Laos), Interjet (Mexique), Brussels Airlines (Belgique) et Thai Royal Airforce (Thaïlande) opèrent également des Superjet, l'avion peine à trouver des clients au-delà de la Russie.

Depuis ses début, il a subi plusieurs revers et connu des problèmes techniques. Vedomosti évoque notamment des problèmes de service après vente, telles que des pièces de rechange chères et difficiles à obtenir.

Pour soutenir l'avionneur, le gouvernement russe a mis en place des subventions pour inciter les opérateurs locaux et étrangers à acheter des Superjet.

Aeroflot vole également régulièrement à son secours en passant commande. Cette dernière commande survient dans le cadre d'une nouvelle stratégie de la compagnie.

Alors qu'Aeroflot est principalement basée à l'aéroport de Sheremetievo à Moscou, le groupe prévoit de créér plusieurs "hubs" régionaux permettant d'augmenter les vols directs entre d'autres villes russes que Moscou.

Mais si Aeroflot affirme au sujet des Superjet 100 "soutenir l'industrie russe", Vedomosti cite des sources proches qualifiant l'avion de "fardeau" pour la compagnie.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

 Groupe BIC - Communiqué de presse Clichy - 21 février 2019 Suivez l'actualité de BIC sur         Déclaration des Transactions sur Actions Propres du 11 au…

Publié le 21/02/2019

Le directoire de Klépierre a décidé, le 20 février, de procéder à l'annulation de 6...

Publié le 21/02/2019

EMISSION D'UN EMPRUNT EURO PP ARTEA annonce la réalisation d'une émission obligataire Euro PP d'un montant de 18,2 MEUR. Cet emprunt obligataire assimilable à celui…

Publié le 21/02/2019

Le loueur est en avance sur son plan de marche

Publié le 21/02/2019

UFF a généré en 2018 un bénéfice net de 104,1 millions d’euros (+185%) qui s’explique par la cession, au second semestre, de la quote-part de 30% détenue dans la société PREIM, pour un…