En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 518.28 PTS
-0.18 %
5 509.50
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 341.10
-0.22 %
DAX PTS
12 258.88
-0.66 %
Dowjones PTS
26 755.13
+0.13 %
7 735.64
+0.09 %
1.140
+0.27 %

Administration fiscale: Darmanin promet 30% de "points de contact" en plus

| AFP | 1325 | 3.50 par 4 internautes
Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin à l'Elysée, le 29 mai 2019
Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin à l'Elysée, le 29 mai 2019 ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a indiqué vendredi vouloir augmenter de 30% les "points de contact" des impôts dans le cadre de la réforme de l'administration fiscale, qui devrait se traduire selon les syndicats par une "chute" du nombre de trésoreries.

L'objectif du gouvernement est "d'augmenter le nombre d'accueils de proximité de 30% d'ici 2022. C'est un effort sans précédent et qui rompt avec la disparition programmée des accueils de service public", a assuré M. Darmanin dans un communiqué.

Cette initiative, qui s'inscrit "dans l'esprit des annonces" à l'issue du grand débat national, permettra "une meilleure accessibilité des services publics à la population et une meilleure relation de proximité entre les agents et les usagers", ajoute-t-il.

Dans un courrier adressé jeudi au président de l'Association des maires de France (AMF) François Baroin, mais aussi aux présidents de départements et à l'association des maires ruraux, le ministre rappelle que 3.600 "points de contact" sont recensés sur le territoire.

L'objectif, dans le cadre de la réforme, est de faire en sorte que le fisc dispose d'"au moins une structure par canton" et d'"un accès aux services publics à moins de 30 minutes maximum" pour les contribuables, détaille Gérald Darmanin.

"Au niveau national, les services de la DGFIP seraient ainsi présents dans 2.600 communes, soit environ 700 de plus qu'aujourd'hui, au bénéfice principalement des communes de moins de 3.500 habitants", souligne le ministre.

Une analyse contestée par les syndicats de l'administration fiscale, à l'image de Solidaires finances publiques, qui voit dans le plan de réorganisation géographique de la Direction générale des Finances publiques un "repli territorial inédit et brutal".

"L'affichage de +points de présence ou de contacts+ en nombre croissant" masque en réalité "un rétrécissement", estime le syndicat, qui rappelle que ces accueils, par le biais de "permanences", auront pour corollaire une "chute violente du nombre de trésoreries".

"Ces +points+ n'offriront pas aux usagers ni l'ensemble des missions que les services assurent actuellement ni tout simplement pour nombre d'entre eux de présence quotidienne pérenne", ajoute le syndicat.

Dénonçant une "liquidation du réseau DGFIP", la CGT Finances publiques a appelé de son côté les agents de l'administration fiscale "à la grève et à la lutte sur tout le territoire" pour obtenir le "retrait du plan Darmanin".

La réforme de l'administration fiscale, engagée à l'été 2018, doit permettre de générer de substantielles économies, dont le montant n'a pas été précisé à ce stade. Elle devrait se traduire par le développement de nouveaux services, mais aussi par des fermetures d'agences.

"On va continuer à restructurer le réseau de la DGFIP encore plus vite qu'avant (...) de manière à resserrer très significativement le nombre de nos implantations", avait assuré l'an dernier l'ancien directeur de la DGFIP, Bruno Parent.

Selon Gérald Darmanin, qui a fait parvenir aux élus locaux cette semaine une carte montrant ce que pourrait être la nouvelle organisation de l'administration fiscale à l'horizon 2022, la concertation "ne fait que commencer" et se déroulera "jusqu'au mois d'octobre".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/06/2019

Des ambitions de croissance

Publié le 24/06/2019

Fitch Ratings dégrade les notes émetteur long terme et senior non garantie de Carrefour de 'BBB+' à 'BBB'...

Publié le 24/06/2019

Le monde des casinos est agité par une grosse opération lundi. En effet, l’américain Eldorado Resorts a annoncé le rachat de son homologue Caesars Entertainment dans un deal à 17,3 milliards de…

Publié le 24/06/2019

Lundi 24 juin 2019ALSTOMLe groupe spécialisé dans les équipements et services ferroviaires a tenu une journée investisseurs.Mardi 25 juin 2019Aucune publication n'est attendue.Mercredi 26 juin…

Publié le 24/06/2019

Deux avions de combat Eurofighter de l'armée allemande se sont heurtés avant de s'écraser dans le nord-est de l'Allemagne, rapporte la presse locale...