En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 807.04 PTS
-0.96 %
4 802.0
-0.92 %
SBF 120 PTS
3 820.76
-0.96 %
DAX PTS
10 755.29
-1.02 %
Dowjones PTS
24 100.51
+0.00 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.37 %

Adhésion à l'UE: Bruxelles réduit drastiquement son aide à la Turquie

| AFP | 728 | 4 par 4 internautes
Entre 2018 et 2020, Bruxelles a réduit de près de 40% son aide à la Turquie
Entre 2018 et 2020, Bruxelles a réduit de près de 40% son aide à la Turquie ( OZAN KOSE / AFP )

Bruxelles a drastiquement réduit son aide à la Turquie destinée à une potentielle adhésion à l'UE, en raison du manque de progrès faits par Ankara pour remplir les critères demandés, a indiqué jeudi un porte-parole de la Commission européenne à l'AFP.

Entre 2018 et 2020, l'exécutif européen a réduit de près de 40% son aide à la Turquie, qui recevra au total 759 millions d'euros de moins que ce qui était prévu initialement, a précisé le porte-parole, confirmant un article du groupe allemand de médias Funke.

Outre le peu de progrès réalisés pour remplir les critères d'adhésion, l'exécutif européen a invoqué comme autre raison à la réduction des coûts le faible nombre de projets lancés par Ankara dans lequel l'UE souhaiterait investir, comme ceux notamment destinés à améliorer l'Etat de droit et la démocratie.

Pendant ces trois ans, la Turquie recevra quand même 1,18 milliard d'euros de la part de l'UE pour l'aider à s'adapter aux standards européens.

Dans le cadre du budget européen pluriannuel de 2014 à 2020, étaient prévus 4,45 milliards d'euros d'aide à la Turquie pour préparer son éventuelle adhésion à l'UE. Mais jusqu'ici n'ont été versés que quelques centaines de millions d'euros.

Les relations entre l'UE et la Turquie se sont considérablement détériorées depuis la tentative manquée de putsch de juillet 2016 et les purges massives touchant opposants et journalistes qui ont suivi. Les négociations d'adhésion de ce pays à l'Union sont d'ailleurs "au point mort", avaient constaté les 28 ministres de l'UE, lors d'une réunion à Luxembourg fin juin dernier.

En raison de son expérience passée avec la Turquie, la Commission européenne veut profondément modifier sa politique d'aide à une potentielle adhésion à l'UE, lors du prochain budget pluriannuel de l'UE qui court de 2021 à 2027.

Selon la nouvelle stratégie, il n'y aura plus de promesses faites concrètement aux cinq candidats à l'UE, la Turquie, l'Albanie, la Macédoine, le Monténégro et la Serbie. Pour ces cinq pays, il y aura une enveloppe commune de 14,5 milliards d'euros et l'argent sera réparti selon les progrès réalisés par chacun.

Indépendamment des aides d'adhésion à l'UE, Ankara a reçu depuis 2016 quelque 3 milliards d'euros de la part des Européens pour l'accueil de 3,5 millions de réfugiés syriens en Turquie.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/12/2018

Nissan n’a toujours pas trouvé de remplaçant à Carlos Ghosn pour occuper le poste de président de son conseil d’administration. Des discussions sont toujours en cours, a indiqué aujourd’hui…

Publié le 17/12/2018

La société de private equity Thoma Bravo LLC est en pourparlers préliminaires pour acheter l’éditeur de logiciels de sécurité McAfee à TPG Capital et Intel Corp, a indiqué à Reuters une…

Publié le 17/12/2018

La France commencera à prélever la taxe Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc.) à partir du 1er janvier ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )La France commencera à prélever la taxe sur…

Publié le 17/12/2018

Photo d'un combattant yéménite des forces progouvernementales sur une route de Hodeida, dans l'ouest du Yémen, aux mains des rebelles Houthis, le 15 décembre 2018 ( - / AFP )Un cessez-le-feu…

Publié le 17/12/2018

Le groupe japonais Taisho Pharmaceutical prépare une offre en vue de racheter UPSA, une branche française de Bristol-Myers Squibb, révèle Bloomberg citant une source proche du dossier. L'accord…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Nissan n’a toujours pas trouvé de remplaçant à Carlos Ghosn pour occuper le poste de président de son conseil d’administration. Des discussions sont toujours en cours, a indiqué aujourd’hui…

Publié le 17/12/2018

L'équipe de TradingSat propose aux investisseurs actifs en quête de produits de couverture, dans ces conditions de marché dégradées, une prise de position sur un cracker (de mnémo SHC) qui a la…

Publié le 17/12/2018

Accenture annonce la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Adaptly, agence spécialisée dans la publicité numérique et basée à New-York, qui accompagne les plus grandes marques…

Publié le 17/12/2018

A la demande de la société, Euronext a annoncé ce matin que la cotation des actions Harvest était suspendue sur Euronext Growth Paris, dans l'attente...

Publié le 17/12/2018

Offre de mobilité verte qui vise à simplifier l'accès aux véhicules électriques...