5 258.51 PTS
+0.04 %
5 255.5
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 217.21
+0.08 %
DAX PTS
12 386.13
+0.00 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Activités de Lafarge en Syrie: une "phase difficile" pour le groupe

| AFP | 119 | Aucun vote sur cette news
Trois cadres de Lafarge ont été mis en examen vendredi dans l'enquête sur les activités du groupe franco-suisse en Syrie
Trois cadres de Lafarge ont été mis en examen vendredi dans l'enquête sur les activités du groupe franco-suisse en Syrie ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Le groupe franco-suisse LafargeHolcim traverse "une phase difficile" avec l'enquête sur ses activités en Syrie, qui a conduit à la mise en examen à Paris de trois cadres du cimentier, reconnaît son président dans un entretien paru lundi dans Le Figaro.

"C'est une phase difficile", admet Beat Hess, estimant que c'est "un problème pour la réputation" du groupe, en particulier en France.

"Il y a eu des erreurs inacceptables que le groupe regrette et condamne", ajoute-t-il, jugeant qu'il s'était "sans doute retiré trop tard de Syrie".

Trois cadres de Lafarge ont été mis en examen vendredi dans l'enquête sur les activités du groupe franco-suisse en Syrie, soupçonné d'avoir indirectement financé l'organisation État islamique (EI) pour faire tourner sa cimenterie dans le pays en guerre en 2013 et 2014.

Le président de LafargeHolcim, Beat Hess, à Zurich le 3 mai 2017
Le président de LafargeHolcim, Beat Hess, à Zurich le 3 mai 2017 ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

M. Hess, devenu président du conseil d'administration du groupe en mai 2016, a dit avoir "pleinement confiance en la justice française".

"Si nous pouvons l'aider, nous le ferons", a-t-il assuré, rappelant que le groupe avait diligenté dès la révélation du scandale une enquête interne, menée par plusieurs cabinets dont Baker McKenzie.

Lafarge est soupçonné d'avoir pactisé avec des groupes jihadistes, dont l'organisation d'Abou Bakr al-Baghdadi, qui est derrière les attentats les plus meurtriers commis en France ces dernières années, pour continuer à faire fonctionner en 2013 et 2014 son usine de Jalabiya (nord de la Syrie).

La justice soupçonne le groupe français, qui a fusionné en 2015 avec le suisse Holcim, d'avoir transmis de l'argent à l'EI contre l'obtention de laissez-passer pour ses employés. Il lui est aussi reproché de s'être approvisionné en pétrole auprès de l'organisation qui avait pris le contrôle de la majeure partie des réserves stratégiques de la Syrie à partir de juin 2013.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

TF1 grimpe de 1,8% à 11,9 euros en matinée à Paris, soutenu par une note d'analyste...

Publié le 20/02/2018

Le groupe avait gelé les positions avec le rachat de Pioneer...

Publié le 20/02/2018

Edenred (+6,34% à 27,36 euros) écrase la concurrence au sein du marché SRD et atteint un nouveau sommet après avoir dévoilé des performances opérationnelles très solides. Sur le seul…

Publié le 20/02/2018

L'ouverture en trou de cotation baissier du 6 février a entraîné la rupture de la zone de support des 44.8 euros. Le titre est sous pression depuis, contenu par ses moyennes mobiles à 20 et 50…

Publié le 20/02/2018

Le titre a gagné 15% cette année...

CONTENUS SPONSORISÉS