En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 656.91 PTS
+0.65 %
5 658.00
+0.66 %
SBF 120 PTS
4 463.91
+0.67 %
DAX PTS
12 464.69
+0.61 %
Dowjones PTS
27 225.21
+0.29 %
7 948.16
+0.76 %
1.105
+0.19 %

Accord UE-Mercosur : le Luxembourg veut geler sa signature

| AFP | 353 | Aucun vote sur cette news
Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn participe à une réunion avec ses homologues de l'Otan, le 4 avril 2019 à Washington
Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn participe à une réunion avec ses homologues de l'Otan, le 4 avril 2019 à Washington ( MANDEL NGAN / AFP/Archives )

Le Luxembourg veut geler sa participation à l'accord commercial entre l'Union européenne et le Mercosur, en raison de doutes sur la volonté du Brésil de respecter l'accord de Paris de 2015 sur le climat, au moment où des incendies ravagent une partie de l'Amazone.

"Le ministre (des Affaires étrangères et européennes) Jean Asselborn proposera au prochain Conseil de gouvernement de geler la décision relative à la signature de l’accord", indique un communiqué de M. Asselborn reçu dimanche. La réunion du gouvernement est prévue début septembre.

M. Asselborn souligne que l’accord négocié avec les pays sud-américains du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) contient un chapitre dédié au développement durable, incluant "l’obligation de ratifier et de mettre en œuvre l’accord de Paris sur le changement climatique".

L'accord UE-Mercosur conclu en juin par la Commission européenne au nom des Etats membres doit encore être validé par ces derniers pour entrer en vigueur.

Vendredi, en pleine polémique internationale sur les feux dans la forêt amazonienne, le président français Emmanuel Macron a accusé son homologue brésilien Jair Bolsonaro d'avoir "menti" sur ses engagements.

Il a affirmé, à la veille du G7 réuni ce week-end à Biarritz (France), que devant "l'inaction de Jair Bolsonaro face au changement climatique, y compris sur les incendies", la France dira "non" au traité de libre-échange entre l'UE et le Mercosur.

De leur côté, l’Espagne et l’Allemagne se montrent opposées à un blocage de cet accord.

Quant au président du Conseil européen Donald Tusk, il a reconnu qu'il serait "difficile d'imaginer" que l'UE puisse ratifier le traité avec le Mercosur tant que le Brésil "permettra la destruction" de l'Amazonie.

"Un changement de cap est nécessaire", dit le communiqué du ministre luxembourgeois.

"Le Luxembourg appelle l’ensemble des partenaires à s'ouvrir au dialogue et à la concertation pour œuvrer à ce revirement", ajoute-t-il.

Conclu fin juin après 20 ans de tractations entre les deux blocs, l'accord UE-Mercosur a été vivement critiqué par de nombreuses ONG, au motif notamment que la politique menée par le président Bolsonaro, favorable à l'agrobusiness, détruit la forêt amazonienne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2019

La chaîne va diffuser l'intégralité de la compétition...

Publié le 19/09/2019

Crédit Agricole Assurances associe la Banque des Territoires et Groupama au développement de sa société d'investissement dans les énergies...

Publié le 19/09/2019

EasyVista reste très entouré en Bourse de Paris...

Publié le 19/09/2019

Atos renforce sa position de leader européen du calcul haute performance...

Publié le 19/09/2019

De beaux atouts peu valorisés...