En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
-
5 443.00
-
SBF 120 PTS
4 358.59
-
DAX PTS
12 765.94
-
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 826.19
+0.14 %

Accord entre Bruxelles et Londres sur le Brexit

| Boursier | 206 | Aucun vote sur cette news

La seconde phase de négociations peut démarrer...

Accord entre Bruxelles et Londres sur le Brexit
Credits Reuters

L'Europe et le Royaume-Uni sont parvenus à s'entendre, après une nuit de négociations. Tôt ce matin, la Commission européenne a fait savoir qu'elle recommande au Conseil européen de conclure que des progrès suffisants ont été accomplis au cours de la première phase des négociations au titre de l'article 50 avec le Royaume-Uni. Concrètement, cela signifie que la seconde phase des discussions peut démarrer.

"L'évaluation de la Commission repose sur un rapport conjoint établi par les négociateurs de la Commission et du gouvernement du Royaume-Uni, que la Première ministre britannique, Mme Theresa May, a entériné aujourd'hui lors d'une réunion avec le président M. Jean-Claude Juncker", indique Bruxelles dans un communiqué. Les progrès ont été jugés suffisants concernant trois sujets principaux, les droits des citoyens, le dialogue sur l'Irlande et l'Irlande du Nord et le règlement financier. Notamment, les citoyens de l'Union vivant au Royaume-Uni et les citoyens britanniques installés dans l'UE27 conserveront les mêmes droits une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'Union. La Commission a aussi fait en sorte que les éventuelles procédures administratives soient peu coûteuses et simples pour les citoyens de l'Union au Royaume-Uni. En ce qui concerne l'accord financier, le Royaume-Uni a consenti à ce que les engagements pris par l'UE28 soient honorés par les 28 États membres, c'est-à-dire y compris par le Royaume-Uni. Pour ce qui est de la frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, le Royaume-Uni reconnaît la singularité de l'île d'Irlande et a pris des engagements importants pour éviter la mise en place d'une frontière physique.

Juncker s'est dit "satisfait" de l'accord jugé "équilibré". Si le Conseil européen considère que des progrès suffisants ont été accomplis, les négociateurs de la Commission européenne et du gouvernement du Royaume-Uni commenceront à rédiger l'accord de retrait prévu à l'article 50 du traité sur l'Union européenne, sur la base du rapport conjoint et de l'issue des négociations sur les autres aspects du retrait.

J-477 jours

"Entendez-moi bien : nous avons encore beaucoup de travail à abattre", a souligné Juncker lors de l'allocution prononcée ce matin. "Le rapport conjoint n'est pas l'accord de retrait", a-t-il ajouté, et de nombreuses étapes restent à franchir. Le rapport doit encore être repris par les négociateurs, puis soumis au Conseil et aux parlements britannique et européen. "Il y a 543 jours, le peuple britannique a décidé de quitter l'Union européenne. Il y a 249 jours, le Royaume-Uni a notifié formellement son intention de quitter l'Union européenne. Et dans 477 jours, c'est ce que fera le Royaume-Uni", a poursuivi le président de l'Union, qui restera à jamais attristé de cette issue mais qui rappelle que le pays restera un ami et un allié. Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, a indiqué ce matin qu'une version définitive de l'accord de retrait devra être disponible d'ici octobre 2018.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...