En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 441.27 PTS
+0.88 %
5 435.5
+0.78 %
SBF 120 PTS
4 357.20
+0.70 %
DAX PTS
12 282.70
+0.52 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
+0.00 %
1.177
+0.83 %

Accord du Qatar pour l'achat de 24 avions de chasse à la Grande-Bretagne

| AFP | 1007 | Aucun vote sur cette news
Avion de chasse Typhoon d'Eurofighter, en mission en Iraq pour la Royal Air Force
Avion de chasse Typhoon d'Eurofighter, en mission en Iraq pour la Royal Air Force ( Petros Karadjias / POOL/AFP/Archives )

Le Qatar a signé dimanche un accord pour l'achat à la Grande-Bretagne de 24 avions de chasse Typhoon d'Eurofighter, le deuxième grand contrat conclu par Doha depuis le début en juin de la crise diplomatique qui l'oppose à ses voisins.

Le ministre d'Etat à la Défense qatari Khaled ben Mohamed al-Attiya et son homologue britannique Michael Fallon ont signé à Doha une "déclaration d'intention" pour la vente de ces avions, selon un communiqué publié par le gouvernement britannique sur son site web.

"Il s'agit du premier grand contrat de défense avec le Qatar, l'un des partenaires stratégiques du Royaume-Uni", a affirmé M. Fallon.

"C'est un moment important (...) pour une coopération encore plus forte dans (le domaine de) la défense", a-t-il ajouté.

L'ambassadeur britannique au Qatar, Ajay Sharma, a évoqué sur Twitter un "pas important" dans les relations bilatérales.

Aucune annonce officielle n'a été faite par Doha.

En juin le Qatar avait signé avec les Etats-Unis un accord de 12 milliards de dollars (10 milliards d'euros) pour l'achat d'avions de combat F-15. Le Pentagone n'avait pas livré de détails sur la vente qui, selon Bloomberg, concernerait 36 de ces appareils.

Le Qatar avait également donné son accord en 2016 pour l'achat à la France de 24 avions de combat Rafale (6,3 milliards d'euros).

L'accord avec la Grande-Bretagne arrive à un moment crucial pour le Qatar.

Le 5 juin --dix jours avant l'annonce du contrat avec Washington--, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte ont rompu leurs relations avec Doha et lui ont imposé des sanctions économiques (arrêt des liaisons aériennes, maritimes et terrestres). Ils l'accusent de soutenir des groupes islamistes radicaux mais le Qatar rejette ces accusations et accuse ses détracteurs d'empiéter sur sa souveraineté.

L'accord intervient également à un moment où les Britanniques tentent de conclure des accords commerciaux avec des partenaires en dehors de l'Europe après avoir choisi de quitter l'Union européenne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le SmartVision2 Premium de Kapsys

Publié le 20/09/2018

Visiativ reste entouré pour la deuxième séance consécutive, toujours pénalisé par une publication intermédiaire jugée décevante par le marché...

Publié le 20/09/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 20/09/2018

Jean-Claude Biver, le président de la division montres de LVMH, a affirmé ce jour à l'agence Reuters qu'il renonçait, pour raisons de santé, à ses...

Publié le 20/09/2018

Avec des semestriels de mauvaise qualité...