5 267.29 PTS
-0.22 %
5 263.50
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 208.23
+0.00 %
DAX PTS
12 600.03
+0.00 %
Dowjones PTS
22 359.23
-0.24 %
5 934.91
+0.00 %
Nikkei PTS
19 909.50
+0.52 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Accident de Denguin: la SNCF mise en examen trois ans après

| AFP | 118 | Aucun vote sur cette news
Salarié de la SNCF à côté d'un des trains accidentés à Denguin (Pyrénées-Atlantiques), 17 juillet 2014
Salarié de la SNCF à côté d'un des trains accidentés à Denguin (Pyrénées-Atlantiques), 17 juillet 2014 ( MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives )

La SNCF a été mise en examen pour "blessures involontaires" trois ans après une collision de trains qui avait fait 40 blessés à Denguin (Pyrénées-Atlantiques), a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Pau.

"La SNCF a été mise en examen par le juge d'instruction jeudi pour blessures involontaires", a déclaré à l'AFP Cécile Gensac, procureure de la République, confirmant une information parue sur le site du quotidien Sud Ouest.

Le 17 juillet 2014, un TER qui circulait vers Dax sur la ligne ferroviaire reliant cette ville à Tarbes avait heurté un TGV à la vitesse de 95 km/h. Une collision due à un signal inopportunément passé au vert, qui avait conduit le TER à se mettre en mouvement alors qu'il aurait dû rester à l'arrêt. Cette collision avait fait 40 blessés.

"Je suis satisfait, ce dossier était paralysé depuis trois ans du fait de l'inertie du parquet de Pau", a indiqué à l'AFP Jean-François Blanco, avocat d'une des victimes.

"L'origine de l'accident est parfaitement connue. La collision est due à un dysfonctionnement de la signalisation suite à un défaut de maintenance. Les câbles étaient attaqués par des rongeurs", a-t-il précisé.

"Il est clairement établi dans le dossier qui figure à l'instruction que le délai de vérification de l'état des câbles était dépassé. La mise en examen de la SNCF est parfaitement justifiée et la responsabilité pénale de la SNCF pleinement engagée", a insisté M. Blanco.

Un rapport définitif d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) en 2014, affiné en 2016, a établi que le principal facteur de dysfonctionnement de la signalisation ayant entraîné l'accident est la présence de rongeurs dans l'ensemble des guérites de signalisation des réseaux (coffrets abritant les équipements électriques du système de signalisation).

Les opérations de maintenance n'ont "pas suffisamment", selon ce rapport, "pris en compte les dégâts susceptibles d'être causés par les rongeurs aux câbles des guérites de signalisation".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Visiomed, l'un des pionniers de l'e-santé en France, Huawei, leader dans le secteur des télécommunications et des nouvelles technologies, et Docapost, filiale de La Poste, annoncent la signature…

Publié le 22/09/2017

Jefferies voit quelques limites à une opération entre les deux banques, même si le mariage n'est pas irrationnel...

CONTENUS SPONSORISÉS