5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Abus de position dominante: amende record pour Qualcomm à Taïwan

| AFP | 137 | Aucun vote sur cette news
Le géant américain des composants Qualcomm écope d'une amende record de 770 millions de dollars pour abus de position dominante à Taïwan
Le géant américain des composants Qualcomm écope d'une amende record de 770 millions de dollars pour abus de position dominante à Taïwan ( JOE KLAMAR / AFP/Archives )

Les autorités taïwanaises ont imposé une amende record de plus de 770 millions de dollars pour abus de position dominante au géant américain des composants Qualcomm qui a fait l'objet de poursuites similaires dans de nombreux pays.

La Commission taïwanaise pour le commerce juste (TFTC) a infligé au groupe de San Diego une amende de 23,4 milliards de dollars taïwanais (774 millions de dollars) pour atteinte à la concurrence et manipulation de prix dans une enquête qui avait été lancée en 2015.

"Les actions illégales de Qualcomm ont gravement affecté la situation de la concurrence (...) afin de maintenir et d'asseoir sa position dominante sur le marché", peut-on lire dans un communiqué diffusé mercredi par la Commission.

Elle a estimé que la firme californienne avait enfreint pendant au moins sept ans les règles de la concurrence en refusant de fournir des licences cruciales à certains rivaux et en imposant des contrats inéquitables à certains fabricants de smartphones.

Le fabricant de semi-conducteurs, qui est l'objet de plaintes de son client Apple aux Etats-Unis et en Chine, a annoncé jeudi qu'il ferait appel de la décision de la Commission.

"Qualcomm n'est pas d'accord avec la décision résumée dans le communiqué de presse de la TFTC et (...) compte faire appel auprès des tribunaux taïwanais", a annoncé le groupe dans un communiqué.

Qualcomm a plusieurs fois été accusé d'abuser de sa position dominante lorsqu'il octroie des licences sur des technologies essentielles aux communications mobiles ou qu'il vend certaines puces aux fabricants de smartphones.

L'an dernier, l'autorité sud-coréenne de la concurrence avait infligé pour abus de position dominante au géant américain une amende d'un peu plus de 850 millions de dollars, qui avait lourdement pesé sur ses résultats.

Qualcomm avait déjà écopé en février 2015 d'une amende de 975 millions de dollars à la suite d'une enquête antitrust en Chine.

Le groupe est en conflit depuis des mois avec Apple, l'un de ses plus gros clients, le second accusant le premier de demander des redevances trop élevées pour les technologies utilisées dans ses appareils, en particulier les puces présentes dans les iPhone.

Et Qualcomm accuse Apple d'abuser de sa position de force pour ne pas payer à leur juste prix ces technologies qu'il a brevetées.

Plusieurs plaintes ont été déposées en justice par les deux parties.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS