Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 628.80 PTS
+0.76 %
7 624.0
+0.91 %
SBF 120 PTS
5 773.05
+0.8 %
DAX PTS
18 131.97
+0.35 %
Dow Jones PTS
38 834.86
+0.15 %
19 908.86
+0.03 %
1.074
-0.01 %

A Wall Street, le Nasdaq et le S&P 500 à des records, le Dow Jones en repli

| AFP | 437 | Aucun vote sur cette news
Un opérateur du New York Stock Exchange
Un opérateur du New York Stock Exchange ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

La Bourse de New York a fini divisée mardi, avant une décision de la Fed, le Nasdaq atteignant un nouveau record, dopé par Apple, tandis que le marché obligataire a profité de la nervosité en Europe.

Le Nasdaq a gagné 0,88% à 17.343,55 points, le S&P 500, qui a avancé de 0,27%, a aussi atteint un nouveau record à 5.375,32 points et le Dow Jones a cédé 0,31% à 38.747,42 points.

Apple, deuxième plus grosse capitalisation du marché talonnant Microsoft, s'est envolé de 7,26%, à 207,15 dollars, un sommet historique pour le titre de la marque à la pomme.

L'action a été fêtée après que l'entreprise a dévoilé lundi Apple Intelligence, sa nouvelle nomenclature d'intelligence artificielle générative qui va équiper désormais ses appareils, de l'iPhone au Mac.

Sur le marché obligataire, les taux américains, qui évoluent en sens inverse du prix des obligations, ont chuté à 4,39% contre 4,46% la veille pour ceux à dix ans, montrant un soudain intérêt des investisseurs mondiaux pour les valeurs sûres.

"On a certainement vu des mouvements de capitaux sortir des obligations françaises pour aller vers les bons allemands ou ceux du Trésor américain", a indiqué à l'AFP Karl Haeling, analyste de la banque LBBW, relatant "la rumeur", qui a saisi les marchés, d'une démission du président Emmanuel Macron en cas d'échec aux élections législatives.

Le chef de l'Etat français a indiqué qu'il excluait toute démission.

Selon Steve Sosnick, analyste d'Interactive Brokers, le marché des bons du Trésor américain a attiré "des flux vers la sécurité" en raison de "la nervosité" des marchés européens après les élections.

"Les investisseurs craignent qu’un bouleversement à droite (...) au Parlement européen n'affaiblisse les efforts d'intégration économique de l'UE", a aussi estimé Art Hogan, analyste de B. Riley Wealth Management.

Le billet vert a grimpé par rapport à l'euro pour la deuxième séance consécutive. Vers 20H00 GMT, la devise européenne perdait 0,22% face au dollar à 1,0741 dollar pour un euro.

Du côté des actions, les investisseurs ont cherché à se positionner avant l'issue de la réunion monétaire de la banque centrale américaine (Fed) mercredi et aussi avant la parution de l'inflation américaine pour mai le même jour.

Le marché ne doute pas que la Réserve fédérale (Fed) laisse les taux inchangés à leur niveau le plus élevé depuis plus de vingt ans.

Mais la Fed doit publier de nouvelles prévisions et les investisseurs guettent toute indication sur de futures baisses de taux. Sans compter la conférence de presse du président Jerome Powell

Quant à l'inflation, les analystes prévoient une hausse de 0,1% de l'indice des prix CPI en mai pour rester à 3,4% sur un an, selon MarketWatch.

Sur le front des valeurs, outre Apple, la plupart des "Sept Magnifiques" se sont bien comportées: Microsoft a gagné 1,12%, Alphabet 0,88% et Meta 0,97%.

Hormis les technologies de l'information et les services de communication, tous les secteurs du S&P étaient dans le rouge, à commencer par les banques et les institutions financières (-1,21%).

Plombant le Dow Jones, Goldman Sachs a cédé 2,05%, JPMorgan 2,63%, les assurances Travelers ont reculé de 1,69%.

Boeing, un poids lourd du Dow Jones également, a décroché de 2,43% alors qu'il a fait état d'un pauvre carnet de commandes.

L'avionneur, qui affronte depuis début 2023 des problèmes de production et leurs conséquences, n'a engrangé en mai que trois commandes nettes et n'a livré que 24 avions commerciaux.

Le constructeur automobile General Motors a gagné 1,35% après avoir relevé son dividende de 33% et lancé un programme de rachat d'action de 6 milliards de dollars.

  1. Nasdaq

 ■

Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 12 juin 2024 au mardi 18 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/06/2024

Le parquet du New York Stock Exchange ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York a terminé en hausse, mardi, avec, à la clef, de nouveaux records en clôture pour…

Publié le 18/06/2024

Des opérateurs du New York Stock Exchange ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )La Bourse de New York a terminé en hausse, mardi, avec, à la clef, de nouveaux records en clôture…

Publié le 18/06/2024

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )La Bourse de Paris a encore progressé mardi, sans pour l'instant compenser les lourdes…

Publié le 18/06/2024

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )Les Bourses européennes ont poursuivi mardi leur hausse entamée la veille après une…

Publié le 18/06/2024

Un opérateur du New York Stock Exchange ( ANGELA WEISS / AFP )La Bourse de New York évoluait à la hausse, mardi peu après l'ouverture, grâce à un indicateur d'activité soutenu et à son…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2024

La Bourse de Paris a terminé la séance dans le vert alors que la dissolution annoncée par Emmanuel Macron après les résultats des élections européennes dimanche 9 juin a provoqué la plus…

Publié le 18/06/2024

Ce matin, Tokyo gagne 0,86%, Shanghai 0,29% et Hong Kong lâche 0,26%

Publié le 18/06/2024

Retour d'Assemblée générale...

Publié le 18/06/2024

Pharnext annonce la prorogation de la procédure de conciliation jusqu'au 15 juillet 2024...

Publié le 18/06/2024

L'ambition de Cofidur est de se renforcer sur le marché des EMS, avec un chiffre d'affaires de 100 ME et un effectif de plus de 500 personnes...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

Prêtez vos titres

Profitez d’un nouveau revenu avec le service de prêt de titres