En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 377.27 PTS
+0.25 %
5 374.0
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 314.81
+0.11 %
DAX PTS
12 178.44
+0.17 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.00 %
1.168
+0.07 %

À Tokyo, le gouverneur de la Banque de France vante le cap économique de Macron

| AFP | 297 | Aucun vote sur cette news
Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, le 7 février 2017 à Paris
Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, le 7 février 2017 à Paris ( LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives )

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a loué lundi à Tokyo le bilan économique des premiers mois du président français Emmanuel Macron, jugeant "impressionnant" ce que le gouvernement avait réalisé jusqu'à présent.

"Laissez-moi souligner cela en tant que gouverneur indépendant d'une Banque de France indépendante (...): ce qui a déjà été réalisé en sept mois est impressionnant", a-t-il déclaré dans un discours à Tokyo, lors d'un forum de Paris Europlace, l'organisation chargée de la promotion de la place financière de Paris.

"Le nouveau gouvernement, sous la présidence de M. Macron, a franchi des étapes décisives vers des réformes majeures pour retrouver une croissance forte et durable, réduire le chômage, stimuler l'investissement et améliorer la compétitivité", a estimé M. Villeroy de Galhau, s'adressant à des représentants des milieux financiers nippons.

Le gouverneur de la Banque de France, en poste depuis novembre 2015, a cité notamment les efforts et les engagements du gouvernement pour réduire les déficits publics, la réforme du code du travail et celle de la fiscalité, laquelle "devrait encourager la création et le développement d'entreprises, notamment de PME innovantes", selon lui.

L'un des principaux défis du gouvernement français en 2018 sera de "continuer à réduire les dépenses publiques, ce qui n'est pas simple (...) car il est difficile d'obtenir un consensus" en la matière, a rappelé M. Villeroy de Galhau en réponse à une question d'un membre de l'auditoire.

L'autre grand enjeu sera de réussir les réformes promises de la formation professionnelle et de l'apprentissage, dont l'économie française a "cruellement besoin" car certains secteurs connaissent toujours des pénuries de main-d’œuvre, en dépit d'un chômage élevé. Il s'agira aussi de réussir à réformer le système éducatif du pays, car "l'éducation est la clé des succès futurs", a-t-il encore estimé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

D'après les données de NPD...

Publié le 19/09/2018

L'allemand va être repris par le géant américain Thor

Publié le 19/09/2018

idi INVESTIR EN PRIVATE EQUITY       Paris, le 19 septembre 2018   Communiqué de mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin 2018     Le…

Publié le 19/09/2018

Engie est sous pression à la mi-journée, en retrait de 2% à 12,2 euros, sur un plancher de 18 mois...

Publié le 19/09/2018

Par courrier reçu le 17 septembre 2018 par l'AMF, complété par un courrier reçu le 19 septembre, la société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius...