5 349.30 PTS
-
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 764.24
+0.94 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

A peine arrivé aux Etats-Unis, Lidl déjà attaqué en justice

| AFP | 336 | Aucun vote sur cette news
Un magasin de l'enseignee Lidl à Virginia Beach (Etat de Virginie, Etats-Unis), le 18 juin 2017
Un magasin de l'enseignee Lidl à Virginia Beach (Etat de Virginie, Etats-Unis), le 18 juin 2017 ( Chet Strange / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le groupe allemand de hard-discount Lidl, qui vient d'ouvrir ses tout premiers magasins aux Etats-Unis, est attaqué en justice par les supermarchés Kroger, qui l'accusent d'avoir copié leur marque de produits et demandent une indemnisation financière.

Dans une plainte déposée fin juin devant un tribunal de Virginie (est) et depuis amendée, Kroger, propriétaire de plus de 2.796 supermarchés sur le sol américain, estime que Lidl a violé sa marque de produits maison.

Le hard-discounter allemand propose dans ses magasins américains, ouverts le 15 juin en Virginie, Carolines du Sud et du Nord (sud-est), des produits labellisés "Preferred Selection", dont les prix sont ultra compétitifs. Pour Kroger, ce label ressemble trop à sa propre marque "Private Selection", ce qui crée, selon lui, de la confusion auprès des consommateurs et du grand public.

Le groupe américain demande donc à la justice d'interdire à Lidl de continuer à utiliser la marque "Preferred Selection" et de retirer toutes les étiquettes y faisant référence, aussi bien dans les magasins physiques que sur internet et les réseaux sociaux.

Kroger réclame en outre des dommages et intérêts d'un montant non spécifié.

"Lidl a causé et continuera à causer des dommages graves et irréparables à Kroger si le tribunal ne l'enjoint pas d'arrêter d'utiliser" +Preferred Selection+, écrit le groupe américain dans sa plainte, consultée par l'AFP.

Saisi par Kroger, le juge américain John Gibney a donné jusqu'à ce vendredi 14 juillet à Lidl pour répondre. Une audience judiciaire est prévue pour le 25 juillet devant le magistrat à Richmond, en Virginie.

Lidl a ouvert ses premiers magasins le 15 juin aux Etats-Unis et prévoit d'en compter 20 dès cet été puis 100 dans un an. Après la Virginie et les Carolines du Sud et du Nord, le groupe espère s'attaquer à la côte est (New Jersey et la Pennsylvanie) et continuer à se développer dans le sud et le centre-est, en Géorgie et dans le Kentucky.

Son arrivée, qui intervient au moment où les grands groupes américains de la distribution sont affectés par la concurrence du commerce en ligne, fait craindre une redistribution des cartes dans le secteur, d'autant que le groupe allemand entend proposer des petits prix, chasse gardée jusqu'ici de Kroger, Wal-Mart et Target entre autres.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS