En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

A la SNCF, grève et unité syndicale toujours à l'ordre du jour

| AFP | 124 | Aucun vote sur cette news
Des cheminots en grève manifestent devant le Sénat à Paris, le 29 mai 2018
Des cheminots en grève manifestent devant le Sénat à Paris, le 29 mai 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

"On lâche rien", chantent les sonos des manifestations de cheminots. "On maintient la pression", répètent leurs syndicats qui continuent d'afficher leur unité contre la réforme ferroviaire alors que le 14e épisode de grève débute mercredi soir à la SNCF.

L'objectif est de peser sur la fin du circuit législatif de la réforme et les étapes suivantes: les négociations de la convention collective nationale de la branche ferroviaire et celles au sein de la SNCF.

Si l'intersyndicale est unie, elle est aussi plurielle. D'une part, l'Unsa et la CFDT qui ont proposé des amendements au projet de loi et gagné des garanties pour atténuer l'impact d'un projet qu'elles réprouvent. D'autre part, la CGT et SUD-Rail qui réclament le retrait du texte.

Plus radical, SUD-Rail critique même des amendements "ne garantissant pas grand-chose". Plus nuancée, la CGT salue une mobilisation qui a permis "de peser sur les discussions et négociations".

Rail : prévisions de trafic
Rail : prévisions de trafic ( / AFP )

Après l'adoption en première lecture du projet de loi à l'Assemblée en avril, puis mardi au Sénat, les deux versions de la réforme seront examinées lundi par les parlementaires d'une commission mixte paritaire (CMP). S'ils trouvent un texte de compromis, hypothèse la plus probable, l'Assemblée en débattra le 13 juin et le Sénat le lendemain.

La semaine prochaine sera "importante avec la CMP" et sans doute "la réunion tripartite (gouvernement, syndicats, patronat) de relance des négociations dans la branche", a dit à l'AFP Sébastien Mariani, secrétaire général adjoint de la CFDT Cheminots. Le 4e syndicat de la SNCF espère glaner de nouvelles avancées lors de cette CMP, "attend des réponses de l'UTP" (Union des transports publics et ferroviaires, patronat) et des précisions de la direction de la SNCF pour "redonner confiance aux cheminots".

"Pour l'instant, on n'a pas du tout de visibilité, on jugera au global" avant de décider une éventuelle sortie de la grève, a souligné M. Mariani.

L'Unsa ferroviaire (2e syndicat) veut également "faire pression sur la réunion tripartite. A ce jour, nous n'envisageons pas de sortir du mouvement", a expliqué son secrétaire général, Roger Dillenseger, dont l'organisation avait songé fin mai à sortir de la grève cette semaine.

Selon le ministère des Transports, la date de la réunion tripartite, prévue "d'ici mi-juin", n'est "pas encore fixée".

- "La colère cheminote" -

Actuellement, "rien ne nous montre qu'il y aurait des divergences majeures entre les organisations syndicales", assurait mardi Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots (1er syndicat). "Les quelques amendements qui ont été validés ne remettent pas en cause le cœur des craintes des cheminots", répondait-il aux lecteurs du Monde.

Grèves à la SNCF
Grèves à la SNCF ( / AFP )

Les quatre syndicats représentatifs prévoient un nouveau temps fort unitaire mardi, une "Journée de la colère cheminote". Comme lors de leur "Journée sans cheminots" le 14 mai, ils comptent regonfler les taux de grévistes, qui ont baissé au fil des épisodes de deux jours de grève sur cinq.

Jeudi, l'intersyndicale se retrouvera pour préparer cette mobilisation spéciale, ainsi que la réunion tripartite, mais également pour analyser le texte issu du Sénat et "évaluer le rapport de force".

SUD-Rail (3e syndicat) va proposer à ses partenaires de manifester lundi en marge de la CMP. Il appelle aussi les cheminots "à participer jeudi aux assemblées générales pour décider de la suite du mouvement et du calendrier" de la grève.

L'Unsa va de son côté "soumettre" aux autres syndicats l'idée d'"une parenthèse pour la journée du 18 juin", prévue en grève, afin de ne pas gêner les candidats au bac dans leurs déplacements, a indiqué à l'AFP Florent Monteilhet, secrétaire fédéral de l'Unsa ferroviaire.

Les syndicats, notamment par des délégations venues de Lorraine, feront aussi entendre leur voix jeudi à Luxembourg, à l'occasion d'un conseil des ministres européens des Transports.

Le même jour est prévue à Bobigny l'audience au fond dans l'affaire du non-paiement par la SNCF de certains jours de repos des grévistes.

Quant aux usagers, ils pourront compter sur un TER et Intercités sur deux, trois Transilien sur cinq et sept TGV sur dix, en cette 27e journée de grève depuis début avril.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/06/2018

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et son compagnon Clarke Gayford avec leur fille Neve, devant la maternité, le 24 juin 2018 à Auckland ( MICHAEL BRADLEY / AFP )La Première…

Publié le 24/06/2018

Des migrants secourus en mer débarquent dans le port de Pozzallo, le 19 juin 2018 en Sicile ( Giovanni ISOLINO / AFP/Archives )Les migrations vers l'Europe ont provoqué des tragédies, avec des…

Publié le 24/06/2018

Montage photos du 22 juin 2018 des candidats à la présidentielle turque (g-d, haut): Recep Tayyip Erdogan, Muharrem Ince, Meral Aksener, (g-d, bas), Selahattin Demirtas, Temel Karamollaoglu,…

Publié le 24/06/2018

L'Aquarius, bateau de l'ONG SOS-Méditerranée et Médecins sans Frontières (MSF) lors d'un exercice de sauvetage en mer, le 23 juin 2018 entre Lampedusa et la Tunisie ( PAU BARRENA / AFP )Les…

Publié le 23/06/2018

Toni Kroos exulte après avoir offert la victoire à l'Allemagne face à la Suède dans le groupe F du Mondial à Sotchi, le 23 juin 2018 ( Odd ANDERSEN / AFP )L'Allemagne reste l'Allemagne, et…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.