Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 712.48 PTS
+0.08 %
6 711.0
+0.18 %
SBF 120 PTS
5 151.27
+0.07 %
DAX PTS
14 541.38
+0.01 %
Dow Jones PTS
34 347.03
+0.45 %
11 756.03
-0.7 %
1.036
-0.35 %

A Grandpuits, la raffinerie TotalEnergies a tourné la page du pétrole

| AFP | 335 | Aucun vote sur cette news
Entrée du site de l'usine TotalEnergies à Grandpuits, le 21 novembre 2022
Entrée du site de l'usine TotalEnergies à Grandpuits, le 21 novembre 2022 ( Eric PIERMONT / AFP )

Vidé et déjà percé de plusieurs côtés, le réservoir de gaz numéro 206 de l'usine TotalEnergies à Grandpuits n'attend plus que son démantèlement dans le cadre d'une reconversion de cette raffinerie de Seine-et-Marne pour plus de 500 millions d'euros d'investissements.

"Il y en avait quatre de plus, qui sont déjà partis", lance le directeur du site, Michiel Van Raebroeckx. "Celui-là, c'est le suivant."

Vestiges de l'ancienne installation pétrolière, plusieurs gros tuyaux gisent, déconnectés, avec de petits panneaux jaunes et rouges: "entrée interdite, danger".

"Là, c'est la partie qui dégage", décrit à l'AFP le responsable lors d'une visite de ce site gigantesque où se dessine, selon TotalEnergies, l'avenir plus "vert" du géant pétrolier.

Dans le cadre d'une reconversion annoncée en septembre 2020, Grandpuits, qui était la seule raffinerie d'Ile-de-France, doit accueillir à horizon 2025 une bioraffinerie et fabriquer des carburants à partir d'anciennes huiles de cuisson recyclées et non plus de pétrole.

La production fossile est à l'arrêt depuis 2021 et, au total, 14 réservoirs d'hydrocarbures, ainsi que deux unités de production, ont déjà disparu.

Il s'agit d'une nouvelle étape de la reconversion des activités de raffinage du groupe français. Premier projet emblématique, le site de La Mède (Bouches-du-Rhône) a été transformé il y a plusieurs années déjà en "bioraffinerie".

"On fait le deuil du raffinage", mais le projet est "exemplaire" pour "l'avenir de TotalEnergies", se félicite le directeur de Grandpuits.

Production d'hydrogène

Une soixantaine de personnes œuvrent au démantèlement, et jusqu'à 1.000 emplois sont attendus sur les différents chantiers: la bioraffinerie, une unité de recyclage de plastique, et un site de production de plastique biodégradable et recyclable à base de céréales.

S'y ajoutent une centrale photovoltaïque de 25 hectares déjà ouverte et une unité de production d'hydrogène d'Air Liquide, pour un investissement de 130 millions d'euros annoncé mardi.

Les quelque 20.000 tonnes d'hydrogène produits par an serviront surtout à la fabrication de "SAF", du carburant d'avion "durable" au bilan carbone inférieur à celui du kérosène.

La bioraffinerie produira 400.000 tonnes de différents carburants, dont 210.000 de "SAF".

La plateforme de l'usine TotalEnergies à Grandpuits, le 21 novembre 2022 et qui est vouée à être démantelée
La plateforme de l'usine TotalEnergies à Grandpuits, le 21 novembre 2022 et qui est vouée à être démantelée ( Eric PIERMONT / AFP )

L'hydrogène ne sera pas "vert": son bilan carbone ne sera pas nul. Il sera fabriqué à partir de vapeur d'eau et de gaz: naturel habituel d'un côté, et issu de la bioraffinerie de l'autre.

Quelque 60% des émissions de CO2 de la production d'hydrogène, soit 110.000 tonnes par an, seront "captés" pour réutiliser le carbone dans "des applications agroalimentaires et industrielles".

Le volume de CO2 non-émis représente un tiers des émissions totales du site de Grandpuits une fois intégralement opérationnel. Mais ce n'est qu'une infime proportion des émissions totales du groupe TotalEnergies, évaluées par lui à plus de 400 millions de tonnes d'équivalent CO2 par an dans le monde, ce que Greenpeace estime sous-estimé.

Le groupe de Patrick Pouyanné continue par ailleurs à développer les projets d'hydrocarbures dans le monde, désireux de répondre à une demande qui continuer de croître, notamment sur le gaz.

"Démantèlement chirurgical"

La réorientation du site entraîne la suppression de 150 postes sur 400, dont des départs anticipés à la retraite et de la "mobilité interne" et donc "aucun licenciement", selon TotalEnergies. Le projet avait suscité l'émotion et entraîné une grève de 40 jours. Il s'est, depuis, matérialisé.

Sur un ancien parking, les pelleteuses s'activent pour poser les fondations du recyclage de plastique -- "le projet le plus avancé", selon M. Van Raebroeckx.

Un ouvrier de TotalEnergies dans une des allées du site de Grandpuits, le 21 novembre 2022
Un ouvrier de TotalEnergies dans une des allées du site de Grandpuits, le 21 novembre 2022 ( Eric PIERMONT / AFP )

Les travaux sont moins avancés sur le futur site de la raffinerie de "SAF", qui accueillait jusqu'à peu une partie cruciale -- la réduction du taux de souffre -- de la fabrication de carburants fossiles.

Des ouvriers en vestes imperméables jaunes installent une grue pour le prochain jalon de la transformation: remplacer le réacteur, au cœur de l'unité de production, où aura lieu la réaction chimique.

Ici, "on ne fait pas de démantèlement complet, mais un démantèlement chirurgical" pour "réutiliser et adapter" des éléments de l'ancienne installation, note M. Van Raebroeckx.

Petit à petit, la silhouette du gigantesque site va donc changer, mais pas complètement: sur neuf sphères réservoirs de gaz, quatre resteront. Et une vingtaine des 80 réservoirs de carburant.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 30 novembre
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/11/2022

Le village de Messahag sur les rives du Tigre, le 1er novembre 2022 dans le nord de l'Irak ( Sabah ARAR / AFP )A 53 ans, Jamil al-Joubouri n'a jamais quitté son village du nord de l'Irak, où sa…

Publié le 25/11/2022

Pendant un vote sur la protection des requins à la COP19, à Panama le 17 novembre 2022 ( Luis ACOSTA / AFP )La conférence de la Convention sur le commerce des espèces menacées décidera…

Publié le 25/11/2022

Des skieurs sur des remontées mécaniques à Serre-Chevalier, dans les Hautes-Alpes, le 3 février 2022 ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )"A chaque année suffit sa crise !": enfin passées les…

Publié le 24/11/2022

Une installation de biogaz dans le Bas-Rhin, le 5 février 2013 ( FREDERICK FLORIN / AFP )Un camion benne chargé à bloc passe sur le pont-bascule: dans l'unité de méthanisation Equimeth, en…

Publié le 21/11/2022

Sandrine Orts, membre de l'association "Les oubliés de la canicule", montre les fissures apparues sur sa maison, le 14 août 2019 à Savigny-en-Revermont ( PHILIPPE DESMAZES / AFP )Les dégâts…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/11/2022

Cette dernière séance de la semaine s'est avérée sans réelle tendance...

Publié le 25/11/2022

LVMH a annoncé l’acquisition, auprès du fonds d’investissement Equinox III SLP SIF, du Groupe Pedemonte, producteur de joaillerie implanté en Italie et en France. " Cette opération…

Publié le 25/11/2022

Bigben InteractiveLe groupe présent dans l'édition de jeux vidéo, les accessoires mobiles et gaming et les produits présentera ses résultats du premier semestre.DékupleL'expert du data marketing…

Publié le 25/11/2022

Aquila a publié pour son troisième trimestre un chiffre d'affaires de 7,79 millions d'euros, en augmentation de 8,5% en glissement annuel...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne