5 349.30 PTS
-0.15 %
5 347.0
-0.05 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 662.14
+0.63 %
6 458.36
+1.07 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

A diplôme équivalent, les ex-apprentis mieux payés et insérés

| AFP | 185 | 4 par 1 internautes
Apprentis dans une école professionnelle le 7 septembre 2017 à Paris
Apprentis dans une école professionnelle le 7 septembre 2017 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

A diplôme équivalent, les ex-apprentis trouvent plus facilement un emploi et sont mieux payés que les personnes ayant obtenu un diplôme de la voie générale, selon une série d'études présentées par France stratégie dans le cadre de la concertation sur l'apprentissage.

La série d'études, dont l'AFP a obtenu copie vendredi, a été présentée par France stratégie le 15 novembre aux parties prenantes de la concertation, dont les organisations patronales, syndicales et les régions.

L'une d'elles, réalisée par le service de statistiques du ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche (MENESR), montre que "l'apprentissage améliore l'insertion par rapport à la voie scolaire à court terme", souligne France stratégie, organisme de réflexion qui dépend de Matignon et pilote la concertation.

En 2016, le taux d'emploi était systématiquement plus élevé pour les apprentis, par rapport aux scolaires, sept mois après la sortie de leur formation: que ce soit au niveau CAP, Bac Pro ou BTS (diplômé ou pas).

Concernant le salaire, trois ans après la sortie du système éducatif, le salaire des apprentis était plus élevé pour les diplômés du CAP, BEP, BTS, grandes écoles ou Bac et au-delà, cette fois selon le Centre d'études et de recherches sur les qualifications (Céreq).

Parallèlement, France stratégie note "une baisse des vœux vers l'apprentissage et l'enseignement professionnel au profit de la voie générale ou technologique" et rappelle le "déficit" d'image de cette voie.

Autre chiffre mis en avant: 20% des contrats d'apprentissage ont été abandonnés en 2014, selon le service de statistiques du ministère du Travail.

Le coût moyen annuel d'un apprenti s'est élevé en 2015 à 19.000 euros, dont près de 8.000 pour la rémunération, le reste étant le coût pédagogique (8.000 environ), la prime d'apprentissage ou les cotisations patronales, a calculé le Conseil national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (Cnefop).

En 2016, 3,24 milliards d'euros ont été collectés pour l'apprentissage - dont 2,97 milliards provenant de la taxe d'apprentissage - en hausse de 3,4% par rapport à l'année précédente.

Quatre groupes de travail réunissant partenaires sociaux et régions, entre autres, ont commencé à se concerter le 16 novembre pour plancher sur "le parcours de l'apprenti", "les entreprises et l'apprentissage", "la gouvernance et le financement" et "l'offre de formation et de certification". Ils se réuniront quatre fois d'ici au 18 janvier.

La remise du rapport de France Stratégie est prévue pour fin janvier-début février à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, et au ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

Ils s'en inspireront pour rédiger le projet de loi qu'ils comptent transmettre au Parlement au printemps, pour une adoption définitive avant la fin de l'été.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS