En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

80 millions de voitures en moins en Europe d'ici 2030 (étude)

| AFP | 399 | Aucun vote sur cette news
Le parc de voitures en circulation pourrait baisser de 80 millions en Europe d'ici 2030, en raison de la progression de l'autopartage
Le parc de voitures en circulation pourrait baisser de 80 millions en Europe d'ici 2030, en raison de la progression de l'autopartage ( GUENTER SCHIFFMANN / AFP/Archives )

Le parc de voitures en circulation pourrait baisser de 80 millions en Europe d'ici 2030, en raison de la progression de l'autopartage, selon une étude du cabinet PricewaterhouseCoopers publiée lundi.

D'ici 2030, l'Europe devrait voir le nombre de voitures sur les routes passer de 280 à 200 millions d'unités, mais le trafic sur les routes va augmenter car les voitures partagées seront bien plus utilisées que des véhicules détenus en propre, estime PwC.

"D'ici quelques années, la norme actuelle selon laquelle la plupart des gens conduisent leur propre véhicule va devenir un concept de mobilité parmi d'autres", pronostique Christoph Stürmer, expert automobile chez PwC.

Selon le cabinet de conseil, un kilomètre sur trois parcouru en Europe le sera à l'avenir sous une des diverses formes de l'autopartage, une tendance aussi visible en ville qu'à la campagne.

Le développement de l'électrification et de la conduite autonome vont doper le recours à la conduite partagée. Certains parcours seront effectués à vide, quand un 'taxi-robot' ira chercher son client par exemple.

Un véhicule partagé roulera en moyenne 58.000 kilomètres par an, grosso modo l'équivalent d'un taxi, contre 13.230 kilomètres par an pour une voiture non partagée, a calculé PwC.

Avec pour conséquence qu'une voiture partagée sera à remplacer plus souvent, tous les 3,9 années, contre toutes les 17,3 années pour une voiture individuelle.

Le nombre d'immatriculations annuelles en Europe devrait de ce fait augmenter d'un tiers en 2030, à 24 millions d'unités, malgré un parc automobile globalement plus restreint.

"Les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs vont faire face à des décisions critiques dans les années à venir", affirme Christoph Stürmer: il leur faudra investir massivement, au risque de compromettre leurs marges, pendant que de nouveaux concurrents venus des technologies, à l'image de Google aujourd'hui, s'affirmeront sur le marché.

Des changements qui pourraient être fatals aux constructeurs trop petits pour se maintenir sur le marché.

Reste à faire accepter de nouveaux principes de mobilité, à commencer par le fait de partager son véhicule avec d'autres: 54% des Allemands l'excluent totalement, selon l'étude, quand 84% des Chinois y sont prêts.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.