5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

200.000 emplois grâce à une réforme des services à la personne, selon des patrons

| AFP | 336 | Aucun vote sur cette news
Le président du Medef Gattaz à Paris, le 25 juillet 2017
Le président du Medef Gattaz à Paris, le 25 juillet 2017 ( bertrand GUAY / AFP/Archives )

Plusieurs dirigeants patronaux, dont le patron du Medef, ont plaidé pour une réforme du système des services à la personne qui permettrait, selon eux, de créer des "dizaines de milliers" d'emplois en quelques mois sans peser sur les finances publiques, dans une tribune dans le JDD.

"Innover pour redonner du pouvoir d'achat aux 4,5 millions de Français faisant appel chaque année aux services à la personne, relancerait l'activité du secteur et créerait environ 200.000 emplois", écrivent le président du Medef Pierre Gattaz, celui de la Fédération du Service aux Particuliers Maxime Aiach, Marie-Anne Barbat-Layani, la directrice-générale de la Fédération Bancaire Française, Sophie de Menthon, présidente du mouvement patronal ETHIC et Léonidas Kalogeropoulos, porte-parole des Chantiers de l'Entreprenalisme, dans cette tribune parue dans le Journal du Dimanche (JDD).

Il s'agit de "trouver une solution au problème de trésorerie des ménages lié au décalage dans le temps du remboursement du crédit d'impôt auquel ils ont droit, avancé lors de leur consommation de services à la personne."

Pour ce faire, ils réclament une intervention du gouvernement et du législateur afin de "changer la loi pour permettre aux banques de pouvoir mobiliser des créances fiscales d'un ménage avec la même facilité qu'elles avancent le montant de factures en attente de règlement d'une entreprise grâce au bordereau Dailly."

Le système qu'ils proposent consisterait à avancer aux professionnels des services à la personne la moitié des montants dus par les ménages bénéficiaires de leurs prestations tandis que l'Etat rembourserait comme auparavant, au bout de 12 à 18 mois, non plus les particuliers, mais les banques qui ont avancé les sommes en jeu. "Les ménages n'auront plus à débourser ainsi que la moitié de la valeur des prestations consommées", écrivent-ils.

Selon les signataires, ce mécanisme permettrait la création de plusieurs dizaines de milliers d'emplois en douze mois, dont plusieurs milliers dès les premiers mois, et des rentrées de cotisations fiscales et sociales dans les comptes publics de l'ordre de 1 milliard d'euros.

Ce mécanisme permettrait également de lutter plus efficacement contre le travail au noir en facilitant le travail déclaré.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/02/2018

Photo prise le 12 janvier 2012 de la cathédrale Notre-Dame du Congo à Kinshasa ( JUNIOR D.KANNAH / AFP/Archives )Cathédrale envahie, barrages policiers, message de fermeté : la tension…

Publié le 24/02/2018

Les Ecossais vainqueurs de l'Angleterre avec notamment un essai de Huw Jones (N.13), dans le Tournoi des six nations, le 24 février 2018 à Édimbourg ( Andy BUCHANAN / AFP )L'Irlande seule en…

Publié le 24/02/2018

Emmanuel Macron tient une poule offerte par Yves de la Fouchardière (d) président des fermiers de Loué, lors de sa visite au salon de l'Agriculture le 24 février 2018 ( Thibault Camus /…

Publié le 24/02/2018

L'attaquant brésilien du PSG, Neymar, lors d'un match de L1 face à Strasbourg, au Parc des Princes, le 17 février 2018 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )Après avoir bazardé le match…

Publié le 24/02/2018

Emmanuel Macron tient une poule offerte par Yves de la Fouchardière (d) président des fermiers de Loué, lors de sa visite au salon de l'Agriculture le 24 février 2018 ( Thibault Camus /…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS