En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 438.23 PTS
-0.18 %
5 354.5
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 294.38
-0.23 %
DAX PTS
12 238.94
-0.58 %
Dowjones PTS
25 764.00
-0.38 %
7 503.68
-1.01 %
1.116
+0.00 %

WhatsApp "ne sera jamais sécurisée", affirme le fondateur russe de Telegram

| AFP | 191 | 4 par 1 internautes
Un écran de téléphone équipé de l'application de messagerie Whatsapp
Un écran de téléphone équipé de l'application de messagerie Whatsapp ( NICOLAS ASFOURI / AFP/Archives )

Le cofondateur russe de la messagerie Telegram, qui a fait de la confidentialité des échanges son cheval de bataille, a affirmé que sa concurrente WhatsApp ne serait "jamais sécurisée", de crainte de fâcher les autorités.

"L'histoire de WhatsApp est récurrente: du cryptage inexistant de ses débuts à une succession de problèmes de sécurité étrangement adaptés à la surveillance", écrit Pavel Dourov dans un texte publié sur sa chaîne Telegram, intitulé "Pourquoi WhatsApp ne sera jamais sécurisée". "Il n'y a pas eu un seul jour en dix ans d'existence de WhatsApp où ce service a été sûr".

WhatsApp, détenue par Facebook, a admis mardi avoir été infectée par un logiciel espion donnant accès au contenu des smartphones, une attaque qui semble avoir ciblé particulièrement des militants des droits humains.

Une faille de sécurité - que WhatsApp dit résorbée dans sa dernière mise à jour - a permis à des pirates d'insérer un logiciel malveillant sur des téléphones, simplement en appelant les usagers de l'application, utilisée par 1,5 milliard de personnes dans le monde.

Mais pour Pavel Dourov, dont le service a parfois profité des déboires de WhatsApp, les mises à jour ne résolvent pas le problème.

"Il n'est pas étonnant que les dictateurs semblent adorer WhatsApp. Son manque de sécurité leur permet d'espionner leurs peuples et donc WhatsApp reste disponible dans des endroits comme la Russie ou l'Iran où Telegram est interdit", a estimé M. Dourov.

"Pour que WhatsApp devienne un service attentif à la sécurité, il devrait risquer de perdre des marchés entiers et de se confronter aux autorités de leur pays", affirme Pavel Dourov. "Il ne semble pas y être prêt".

Fondé en 2013 par les frères Pavel et Nikolaï Dourov, créateurs auparavant du très populaire réseau social russe VKontakte, Telegram, qui compte 200 millions d'utilisateurs, a érigé la sécurité en priorité et fait de son refus de collaborer avec les autorités un cheval de bataille.

Ce qui lui a valu d'être critiquée pour avoir été utilisée par des organisations jihadistes et des blocages dans certains pays.

Mi-mars, lorsque Facebook, Instagram et WhatsApp ont connu des difficultés, ce service avait annoncé avoir gagné 3 millions d'utilisateurs en 24 heures.

Dans son texte, Pavel Dourov regrette ne pas avoir "fait assez" pour attirer davantage d'utilisateurs "tenus en otage par l'empire Facebook/WhatsApp/Instagram", tout en disant son intention de "les battre".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2019

Les Laboratoires Boiron indiquent avoir reçu le premier avis de la Commission de la transparence de la Haute autorité de santé (HAS), jeudi 16 mai en...

Publié le 17/05/2019

Le chiffre d'affaires du groupe Ivalis, leader en Europe continentale de l'externalisation d'inventaires dans tous les secteurs de la distribution,...

Publié le 17/05/2019

ADP Le groupe aéroportuaire tiendra une Assemblée générale.source : AOF

Publié le 17/05/2019

Drone Volt a levé 528 700 euros par augmentation de capital auprès de ses actionnaires historiques. L’opération a été réalisée par émission et placement privé d’environ 2, 66 millions…

Publié le 17/05/2019

Drone Volt a levé 528,7 kE par augmentation de capital auprès de ses actionnaires historiques...