5 361.37 PTS
-0.03 %
5 361.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 282.74
-0.04 %
DAX PTS
12 995.06
-
Dowjones PTS
22 997.44
+0.18 %
6 122.61
+0.00 %
Nikkei PTS
21 371.58
+0.17 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

WEF: il faut promouvoir des réformes du marché du travail à la Macron

| AFP | 89 | Aucun vote sur cette news
Richard Samans, membre de la direction du Forum économique mondial, à Hanoi, le 25 octobre 2016
Richard Samans, membre de la direction du Forum économique mondial, à Hanoi, le 25 octobre 2016 ( STR / AFP/Archives )

Des politiques du travail orientées vers plus de flexibilité, comme celles préconisées par le président français Emmanuel Macron, sont la clé d'une économie compétitive, a estimé le Forum économique mondial (WEF), dans son rapport annuel sur la compétitivité publié mercredi à Genève.

La compétitivité est "renforcée", et "non pas affaiblie" quand on associe "la flexibilité de la main d’œuvre avec une bonne protection des droits des travailleurs", indique le rapport sur la compétitivité mondiale.

Avec un grand nombre d'emplois risquant d'être supprimés par l'automatisation et la robotisation, la création de conditions qui peuvent contrer un tel choc économique et soutenir les travailleurs "pendant les périodes transitoires sera vitale", a ajouté le rapport, qui dresse tous les ans le classement mondial des pays en fonction de leur compétitivité.

"J'estime que dans le cas de la France, ce que nous avons vu, c'est trop de rigidité dans le monde du travail, ce qui en ces temps de rapides changements empêche l'évolution de l'économie", a déclaré à l'AFP Thierry Geiger, un des responsables économiques du WEF.

"Nous plaidons pour de la flexibilité associée à un filet de sécurité", a-t-il dit.

M. Geiger a indiqué que des pays comme la Suisse et le Danemark, ont prouvé que l'on pouvait mener de pair flexibilité du marché du travail et protection des travailleurs.

Selon le rapport, investir dans la formation devrait aussi faire partie de cette politique.

De son côté, Richard Samans, ancien conseiller économique du président américain Bill Clinton, et membre de la direction du WEF, a approuvé la politique actuelle de la France vers "plus de flexibilité", mais a souligné que les leaders syndicaux devaient être associés aux processus de transition.

La France a reculé d'un rang en 2016 dans ce classement sur la compétitivité et occupe désormais le 22e place mondiale.

L'Hexagone reste encore éloigné de la 15e place qu'elle avait occupée en 2010, selon le WEF, qui organise chaque année le Forum de Davos.

L'étude du WEF donne un classement mondial des pays les plus compétitifs, sur la base de 12 piliers, considérés comme des indicateurs de la compétitivité.

Il s'agit notamment des infrastructures, de l'environnement macro-économique, de la santé, de l'éducation primaire, de l'efficacité du marché du travail ou de l'innovation.

Le classement global 2017/2018 montre que la Suisse occupe pour la 9e année de suite le 1er rang. Elle est suivie par les Etats-Unis qui progressent d'un rang, et ensuite par Singapour, qui recule d'un rang.

Les autres économies du G20 figurant dans le top-ten du classement sont l'Allemagne (5e rang), le Royaume-Uni (8e rang) et le Japon (9e rang).

La Chine gagne une place et occupe le 27e rang.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2017

Bernstein pense que la transaction est bénéfique pour tous les acteurs, sauf Embraer...

Publié le 18/10/2017

Le groupe conforte ses anticipations annuelles...

Publié le 18/10/2017

Les deux financiers auraient cessé leurs discussions en vue d'un rapprochement dans la gestion...

Publié le 18/10/2017

La banque publique, 10,8% du capital, soutiendra le projet...

CONTENUS SPONSORISÉS