En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 153.19 PTS
+1.79 %
5 158.50
-
SBF 120 PTS
4 084.66
+1.64 %
DAX PTS
11 299.80
+1.89 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.47 %
1.129
+0.00 %

Vale: un géant miné par les catastrophes

| AFP | 299 | Aucun vote sur cette news
Un pont endommagé par la coulée de boue provoquée par la rupture d'un barrage de la compagnie minière Vale, près de Brumadinho (sud-est du Brésil), le 27 janvier 2019
Un pont endommagé par la coulée de boue provoquée par la rupture d'un barrage de la compagnie minière Vale, près de Brumadinho (sud-est du Brésil), le 27 janvier 2019 ( Mauro PIMENTEL / AFP )

Plus grand producteur de minerai de fer au monde, le brésilien Vale voit son image de nouveau ternie par la catastrophe provoquée par la rupture d'un de ses barrages miniers à Brumadinho, qui a fait au moins 60 morts et près de 300 disparus.

En novembre 2015, un autre barrage, que la compagnie détenait en copropriété avec l'anglo-australien BHP, avait également cédé à Mariana, à 120 km de là, faisant 19 morts.

Un bilan moins lourd au niveau humain, mais un désastre environnemental gigantesque, avec la contamination du fleuve Rio Doce, un des plus importants du pays, sur plus de 650 km et deux Etats brésilien, jusqu'à l'océan.

Quand il a pris ses fonctions, en 2017, le PDG de Vale Fabio Schvartsman a déclaré que l'entreprise aurait pour mot d'ordre: "plus jamais Mariana".

"Vale a été inconséquent et incompétent. On pensait qu'ils (les dirigeants) auraient tiré des leçons de Mariana, mais trois ans après, c'est notre ville qui est meurtrie", s'est insurgé dimanche Avimar de Melo, maire de Brumadinho. Les revenus de sa commune dépendent quasi exclusivement de l'activité minière, qui emploie en outre une grande partie de la population de 39.000 habitants.

Fondée en 1942, Vale était au départ une entreprise publique nommée "Companhia Vale do Rio Doce", opérant dans l'Etat de Minas Gerais, où se trouvent Brumadinho et Mariana.

Presque aussi grand que la France, cet Etat du sud-est du Brésil est doté, comme son nom l'indique ("mines générales"), d'un sol extrêmement riche en minerais, et a connu son essor, et une grande prospérité, avec l'extraction d'or au XVIIIe siècle.

Privatisée en 1997 par le gouvernement de centre-droit de Fernando Henrique Cardoso, Vale pèse aujourd'hui 78 milliards de dollars, ce qui en fait la troisième compagnie minière au monde, après BHP et Rio Tinto, deux groupes anglo-australiens.

En 2017, la compagnie avait affiché une production record de 366,5 millions de tonnes de minerai de fer, majoritairement exporté vers la Chine. Vale possède également des mines de nickel, de cuivre et autres métaux.

Avec 76.500 employés, la compagnie est présente dans 30 pays et ses activités se sont diversifiées au cours des années, avec des centrales hydro-électriques, ainsi que des chemins de fer et des ports pour acheminer sa production.

Sur son site internet, Vale affiche sa "passion pour les gens et pour la planète", avec pour valeur fondamentale: "la vie en premier lieu".

Lundi, les actions du groupe ont plongé de 20% à l'ouverture de la Bourse de Sao Paulo, avant d'effacer une partie des pertes autour de 17%.

Le Conseil d'administration a annoncé la suspension du paiement de dividendes aux actionnaires et de primes aux cadres de Vale.

La justice a parallèlement bloqué 11 milliards de réais (trois milliards de dollars) sur les comptes du groupe minier brésilien à titre de réparations et les autorités locales lui ont infligé des amendes totalisant 300 millions de réais (70 millions d'euros).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/02/2019

Total annonce mettre en œuvre son opération annuelle d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés du groupe. Ainsi, la participation des salariés au capital de la…

Publié le 15/02/2019

Baccarat vient de réaliser son point d’activité annuel. Ainsi, au quatrième trimestre 2018, le spécialiste des produits en cristal haut-de-gamme a publié un chiffre d'affaires de 48,7 millions…

Publié le 15/02/2019

Total met en oeuvre son opération annuelle d'augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés...

Publié le 15/02/2019

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelssource : AOF

Publié le 15/02/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…