En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 198.03 PTS
+0.04 %
5 198.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 124.62
+0.10 %
DAX PTS
11 447.37
+0.40 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.134
-0.03 %

Trump: l'intelligence artificielle (américaine) d'abord

| AFP | 372 | 3 par 1 internautes
Photo d'illustration du président américain Donald Trump, dans le Bureau ovale à la Maison Blanche, le 31 janvier 2019 à Washington
Photo d'illustration du président américain Donald Trump, dans le Bureau ovale à la Maison Blanche, le 31 janvier 2019 à Washington ( Brendan Smialowski / AFP/Archives )

Le président américain Donald Trump a ordonné officiellement lundi à son administration de faire de l'intelligence artificielle une priorité, un domaine où la suprématie américaine pourrait être menacée par la Chine.

Ce décret présidentiel exige "que le gouvernement fédéral consacre toutes ses ressources" à aider l'innovation en matière d'intelligence artificielle (IA).

"Les Américains ont énormément bénéficié d'avoir été des précurseurs et des leaders internationaux dans l'IA", a fait valoir la Maison Blanche dans un communiqué.

"Néanmoins, compte tenu de la vitesse à laquelle avance l'innovation en intelligence artificielle, nous ne pouvons rester passifs en nous disant que notre suprématie est garantie", a poursuivi le communiqué.

Le texte présidentiel ne détaille en revanche aucun montant ni aucune stratégie pour ce faire.

Il intervient dans un contexte de relations pour le moins tendues entre Washington et Pékin. Parmi leurs nombreux sujets de discorde figurent les technologies et notamment certains pans de l'intelligence artificielle, un domaine dans lequel la Chine investit énormément.

Si Darrell West, à la tête du groupe de réflexion Brookings Institution's Center for Technology Innovation, comprend le moment choisi pour cette décision, il s'interroge sur cette initiative annoncée sans détails.

"Avec la Chine qui compte investir 150 milliards de dollars d'ici 2030 pour devenir premier pays en matière d'IA, il est important que les Etats-Unis gardent le rythme parce que l'IA transformera de nombreux secteurs." Mais "le président lance parfois des initiatives qui semblent bien mais qui n'ont que peu d'effets", relève-t-il.

Même son de cloche pour le Center for Data Innovation: bonne idée, mais il faudrait aux Etats-Unis une stratégie globale, sur le libre-échange numérique, la règlementation de la collecte des données...

La Maison Blanche a évoqué des pistes: davantage de ressources allouées à la recherche, des recommandations pour une réglementation, la promotion de l'IA dans l'éducation ou l'amélioration de la compétitivité des Etats-Unis.

Son communiqué ne cite pas la Chine mais appelle à "protéger l'avantage (américain) dans l'IA et les technologies cruciales pour les intérêts liés à la sécurité nationale et à l'économie contre des concurrents stratégiques et adversaires étrangers".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

CNP Assurances a enregistré en 2017 un résultat net part du groupe de 1,37 milliard d’euros en hausse de 6,4 % (+ 8,6 % à périmètre et change constants) principalement tiré par…

Publié le 21/02/2019

Axway a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 11 millions d’euros contre 4,4 millions d’euros en 2017. Le résultat opérationnel d’activité a chuté de 21,2% à 31,9 millions…

Publié le 21/02/2019

La blessure à un genou de la future star NBA Zion Williamson a fait couler beaucoup d'encre...

Publié le 21/02/2019

Compte-tenu des moyens financiers de la société

Publié le 21/02/2019

Vallourec flambe de près de 22% à 2,11 euros, soutenu par des résultats annuels supérieurs aux attentes et des prévisions encourageantes. Les investisseurs sont rassurés par le bond du résultat…